samedi 7 juillet 2007

Sacco et Vanzetti

Sacco et Vanzetti
1971 - 1hre 53min

Réalisateur: Giuliano Montaldo

Musique: Ennio Morricone

Acteurs

Gian Maria Volonte
Riccardo Cucciola
Cyril Cusack
Rosanna Fratello
Geoffrey Keen
Milo O'Shea
William Prince
Claude Mann
Felicity Mason
Paul Sheriff
John Gray
Claudio Gora

New York, 1920. Deux Italiens, Nicolas Sacco, cordonnier, et Bartolomeo Vanzetti, marchand de poissons anarchiste, sont arretes et accuses du meurtre de deux hommes commis au cours d'un hold-up. Fred Moore, leur avocat, demontre leur innocence mais le procureur et le juge developpent une argumentation impregnee de xenophobie et de paranoia antibolchevique. Le jury condamne a mort les deux Italiens

DivX 6,0 | 448x256 Pixels | Mp3 48,000 Khz | Débit 995,17 Kb/s | 788 Mo

Le tout en 8 segments (7 de 100 Mo et 1 de 88) à joindre avec un unsplitter,


Moustaki - Sacco et Vanzetti



vendredi 6 juillet 2007

Polanski-Le Locataire [Liens morts]

Roman Polanski - Le locataire
1976 - 2hre 05min

Réalisation: Roman Polanski
Scénario: Roman Polanski, Gérard Brach, d'après le livre de Roland Topor

Interprétation :

Roman Polanski (Trelkovsky),
Isabelle Adjani (Stella),
Melvyn Douglas (Monsieur Zy),
Shelley Winters (la concierge),
Jo Van Fleet (Madame Dioz),
Bernard Fresson (Scope),
Lila Kedrova (Mme Gaderian),
Héléna Dauphin (l’infirmière chef),
Jacques Monod (le cafetier),
Rufus (George Badar),
...


Trelkowsky, un fonctionnaire timide d'origine polonaise, visite un appartement dans un vieil immeuble de Paris. La locataire précédente s'est jetée par la fenêtre et est dans un coma profond. En lui rendant visite à l'hôpital, Trelkowski rencontre Stella, une amie de la blessée. Il l'emmène au café, puis au cinéma où ils flirtent. La suicidée décède, Trelkowsky emménage. Polanski sortait du triomphe de Chinatown et après un succès aussi spectaculaire, il voulait aller vers un sujet plus difficile, plus secret, an adaptant avec Gérard Brach le roman de Roland Topor, Le Locataire Chimérique. Le film démarre par un plan-séquence réalisé avec une Louma, avec la caméra qui lèche les fenêtres de la cour intérieure pour finir sous le porche à l'arrivée de Trelkowsky. Le film présente un sujet profond, troublant, imprégné des grands thèmes polanskiens : l'ambiguïté de la vérité, le mal, la persécution, la paranoïa... L'accueil réservé au film fut mitigé. Il a été globalement mal perçu par le public et la critique. Mais très vite, c'est devenu un film-culte aux États-Unis. Puis en Europe, au fil des reprises en salles, des diffusions télé. Pour beaucoup, c'est une œuvre de référence, un des classiques de Polanski, sinon son meilleur film. Notons aussi que ce film représenta la France au Festival de Cannes de 1976.


DivX 6,0 | 512x272 Pixels | Mp3 48,000Khz | Débit: 1131,47 Kb/s | 993,3 Mo




mercredi 4 juillet 2007

Jeanne Moreau


Sa mère d'origine anglaise était danseuse et son père hôtelier. Après avoir passé une partie de son enfance à Vichy, elle achève ses études secondaires à Paris et commence à suivre les cours de théâtre de Denis d'Inès à l'insu de ses parents. Elle entre six mois plus tard au Conservatoire de Paris. En 1949, elle épouse le réalisateur Jean-Louis Richard avec lequel elle a un fils, Jérôme. Initialement à la Comédie-Française, elle débute réellement fin 1950 dans la pièce Les Caves du Vatican d'André Gide, mise en scène par Jean Meyer, dans le rôle de la petite prostituée. Ce rôle lui vaut la couverture de Paris Match et les félicitations de Paul Léautaud. Elle obtient ensuite un autre rôle de prostituée dans une reprise d'Othello, avec Aimé Clariond dans le rôle titre. C'est à cette occasion qu'Orson Welles, qui prépare l'adaptation cinématographique de la pièce, la découvre. Démissionnant de la Comédie-Française, elle rejoint le TNP de Jean Vilar, se produit au Festival d'Avignon, mais elle y est mal à l'aise et accepte, sur le conseil de Gérard Philipe, la proposition du Théâtre Antoine pour jouer dans la pièce L'Heure éblouissante d'Anna Bonacci (mise en scène de Fernand Ledoux), un rôle, encore une fois, de prostituée. Lors de cette pièce elle rencontre Blaise Cendrars. En 1951, elle divorce d'avec Jean-Louis Richard. En 1956, alors qu'elle joue dans la pièce La Chatte sur un toit brûlant, elle rencontre Louis Malle qui prépare le film Ascenseur pour l'échafaud et le scénariste Paul Nimier qui lui présente Paul Morand. En 1958, lors du Festival de Cannes, elle rencontre François Truffaut qui prépare le film Jules et Jim et Henri-Pierre Roché, l'auteur, qui meurt peu après. Suite au succès du film, elle rencontre Anaïs Nin qui veut Jeanne Moreau pour incarner son héroïne. Le film ne se fait pas mais une solide amitié est née. Elle part en Californie pour jouer dans une série de films et, lors d'une soirée, Anaïs Nin lui présente Henry Miller qui lui dit un jour : « Surtout, ne dites jamais aux gens avec qui vous travaillez que nous sommes amis, votre réputation serait fichue ». Elle se lie aussi d'amitié avec Tennessee Williams et Peter Brook. Alors qu'elle joue dans la pièce La Chevauchée sur le lac de Constance avec Delphine Seyrig, Sami Frey, Michael Lonsdale et Gérard Depardieu, elle rencontre Patricia Highsmith, qui vivait près de Fontainebleau, et avec laquelle, elle se lie d'amitié. En 1977, après son remariage avec le réalisateur américain William Friedkin ( la relation ne durera que deux ans), elle part vivre à New York et découvre le livre Solstice de Joyce Carol Oates, une histoire d'amitié entre deux femmes. Jeanne Moreau veut en faire son troisième film, après Lumière et L'Adolescente. Elle écrit le scénario avec l'auteur du livre, mais les Studios Walt Disney qui sont contactés comme producteurs éventuels, refusent finalement, considérant qu'il s'agit d'une histoire déguisée de lesbiennes, du fait, dans le scénario, de la relation ambiguë entre les deux femmes. En 1998, elle reçoit des mains de Sharon Stone un hommage de l'Académie des Oscars pour l'ensemble de sa carrière ; il s'agit de la plus haute distinction délivrée par cette Académie pour une comédienne internationale. Elle a également interprété des chansons en français (notamment le fameux Tout morose avec Elek Bacsik et Michel Gaudry), dont certaines inspirées par la musique brésilienne. Elle est promue au grade de commandeur dans l'Ordre national du Mérite début janvier 2007.

Liens megaupload


•01-J'ai la mémoire qui flanche •02-La vie s'envole •03-La peau, Léon •04-Rien n'arrive plus •05-Moi, je préfère •06-Le blues indolent •07-La vie de cocagne •08-L'homme d'amour •09-L'horloger •10-Ni trop tôt, ni trop tard •11-Les mensonges •12-L'amour flou









•101-Pas bien •102-Lits d'amour •103-Fourmi •104-Assez dormi •105-Le mordeur •106-Plus b'soin •107-Le petit non •108-Dans l'eau du temps •109-Madame Augarita •110-La politesse •111-Fille d'amour •201-Le nombril •202-Anna la belle •203-Gai carnivore •204-Chevaux toujours •205-Chanson à tuer •206-Peuplades •207-Chéri •208-La peur •209-Râpe à fer, râpe à bois •210-Le tueur et la tuée •211-Trop tard






•01 Le Tourbillon •02 Juste Un Fil De Soie •03 Les Voyages •04 Les Petits Ruisseaux Font Les Grandes Rivières •05 Notre Île, Ton Île, Mon Île •06 Errante Du Coeur •07 Aimer •08 On Dit Que Je Ne Suis Pas Sage •09 Quelle Merveille Ton Coeur •10 L'enfant Que J'étais •11 La Célébrité, La Publicité •12 Je Monte Sur Les Planches •13 Tout Ce Que Je Veux •14 Les Ennuis Du Soleil •15 Aimez-Moi Mieux •16 Débarrassée De Vous •17 Je Suis Vous Tous Qui M'écoutez •18 Je Suis À Prendre Ou À Laisser •19 Rossignol •20 Quelle Histoire •21 Jamais •22 India Song •23 Au Verso De Ce Monde •24 Le Vrai Scandale C'est La Mort




•01 Le tourbillon •02 Juste un fil de soie •03 Les voyages •04 Les petits ruisseaux font les grandes rivières •05 Notre île, ton île, mon île •06 Errante du cœur •07 Aimer •08 On dit que je ne suis pas sage •09 Quelle merveille ton cœur •10 L'enfant que j'étais •11 La célébrité, la publicité •12 Je monte sur les planches •13 Je suis vous tous qui m'écoutez •14 Je suis à prendre ou à laisser •15 Rossignol •16 Quelle histoire ! •17 Jamais •18 India song •19 Au verso de ce monde •20 Le vrai scandale, c'est la mort



Pour vous, mes plus belles chansons

--> CD 1
•1-01 J'ai la mémoire qui flanche •1-02 Le nombril •1-03 Pas bien •1-04 Rumba des Îles •1-05 Ah ! Les p'tites femmes de Paris ! •1-06 La vie de cocagne •1-07 Jeanne la Française •1-08 Tout morose •1-09 Ballade de l'humeur vagabonde •1-10 La vie s'envole •1-11 Chanson à tuer •1-12 Embrasse-moi •1-13 Le blues indolent •1-14 Anna la belle •1-15 Absences répétées •1-16 Peuplades •1-17 Où vas-tu, Mathilde _ •1-18 La peur •1-19 L'homme d'amour •1-20 Jamais je ne t'ai dit que je t'aimerai toujours

--> CD 2
•2-01 Le tourbillon •2-02 Chevaux de toujours •2-03 La fermeture glissière •2-04 La politesse •2-05 Je ne suis fille de personne •2-06 Les mensonges •2-07 Minuit Orly •2-08 La peau Léon •2-09 Le mordeur •2-10 Tu m'agaces •2-11 Fourmi •2-12 Moi je préfère •2-13 Dans l'eau du temps •2-14 Des mots de rien •2-15 Le tueur et la tuée •2-16 Tantôt rouge, tantôt bleu •2-17 Chéri •2-18 Le petit non •2-19 Madame Augarita •2-20 Fille d'amour


PS. On est loin de la discographie complète, c'est là tout ce que j'ai pu trouver à ce jour. Si vous en avez en main ou que vous en voyez quelque part n'hésitez pas à mettre les liens dans les commentaires.
Merci d'avance
Ric
--> Dossier MU