vendredi 4 janvier 2008

Le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques [Liens morts]

Le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques
1971 - 1hre 28min

▪ Autre titre : Le Paumé
▪ Réalisation : Michel Audiard
▪ Scénario et Adaptation: Michel Audiard d'après un roman d'Evan Hunter "Le paumé".
▪ Dialogue : Michel Audiard

Distribution:

Michel Serrault : Alfred "Freddy" Mullanet, le joueur malchanceux
Bernard Blier : Monsieur K., un truand
▪ Marion Game : Mirabelle, la maîtresse de Kruger
Paul Meurisse : Kruger, un chef de gang
▪ Jean Carmet : Gégène
▪ Françoise Giret : Irène, la femme d'Alfred
▪ Sylvie Bréal : Martine, la jeune femme au ciret jaune
▪ Nancy Holloway : Mélanie, la voisine qui fait une surprise-party
▪ Corinne Armand : Mélissa
▪ Jacqueline Doyen : Marie-Martine, la femme de Gustave
▪ Darling Legitimus : La mère de Mélanie
▪ Monique Mélinand : une passante
▪ Maurice Biraud : Emile Dubuisson, le chauffeur de taxi
▪ Carlos : Purcell, un homme de main de K
▪ Robert Dalban : Gustave, le caravanier
▪ Yves Robert : le commissaire
▪ Michel Modo : Marcel, le gendarme
▪ Romain Bouteille : Loulou, le brigadier-chef
▪ Bernard Musson : 1er client du sex-shop
▪ Jacques Hilling : 2e client du sex-shop
Gérard Depardieu : Henri, un homme de main de Kruger
▪ Roger Lumont : un homme de main de K
▪ Carlo Nell : Max, un turfiste
▪ Dominique Zardi : Lulu ,"le Bovin", un homme de main de K
▪ Stéphane Bouy : Georges, un homme de main de Kruger
▪ Yves Barsacq : Sam, un turfiste
▪ Henri Cogan : le conducteur du second engin
▪ Moustache : Un homme de main de K
▪ Claude Rollet : Le commis de Gégène
▪ James Campbell : L'anglophone qui fait son footing
▪ Charles Dalin : Le chauffeur de la Limousine
▪ Leroy Haynes : Boubou
▪ Gilbert Servien : Un turfiste
▪ Sophie du Pac
▪ Yves Elliot
▪ Vladimir Tourkia
▪ Michel Pilorgé
▪ Annie Jeannenet

À noter la première apparition au cinéma, dans un long-métrage, de Gérard Depardieu, qui a débuté cinq ans plus tôt dans Le Beatnik et le minet, court-métrage de Roger Leenhardt.

Dans un esprit de bandes dessinées avec des dialogues de café-théâtre, la transposition des obsessions sociales à la française comme les vacances et un certain snobisme. Alfred, un minable chômeur à la recherche d'un emploi, qui survit grâce à son épouse et obsédé par le jeu, est capturé par un gang de truands redoutables, mené par Monsieur K., qui veulent absolument l'enfermer dans un cercueil pour un voyage à destination d'Istanbul avec un veston qu'il doit porter. C'est alors que la voiture dont se trouvait le cercueil où se trouve Alfred est détruit par des hommes de main d'un certain Kruger. Le cercueil, sorti du coffre de la voiture lors du choc de la destruction, est emmené par deux sbires de Kruger, Georges et Henri. En fait, Kruger convoite aussi ce veston, dont les boutons volumineux contiennent des diamants. Tout peut alors arriver...









dimanche 30 décembre 2007

Jo, Zette et Jocko




Quick et Flupke