samedi 9 avril 2016

Boorman-1973-Zardoz


Zardoz
1973 - 1hre 46 - VFr
DivX 5 | 512x296 | AC3 | 696 Mo


 photo aff_zardoz-11.jpg
Zardoz
1973 - 1hre 46 - VFr
---
Court extrait
---

 photo aff_zardoz-13.jpgZardoz
1973

Réalisateur et scénariste: John Boorman
Assistant réalisateur: Simon Relph

Distribution:

Sean Connery (Zed/Zardoz)
Charlotte Rampling (Consuella)
Sara Kestelman (May)
Sally Anne Newton (Avalow)
John Alderton (Amy)
Niall Buggy (Arthur Frayn)
Bosco Hogan (George Saden)
Jessica Swift (une apathique)
Bairbre Dowling (Star)
Christopher Casson (le vieux savant)
Reginald Jarman (la mort)

La communauté des Éternels, créée en 1990, lors de l'écroulement de notre société industrielle, dure depuis 300 ans. Elle vit dans le Vortex, coffre-fort des connaissances humaines. Le Vortex est situé auprès d'un lac, au creux d'une vallée riche et verdoyante. Les Éternels sont arrivés à obliger les Exterminateurs, caste privilégiée, doués d'une force physique supérieure, à massacrer de façon continue les Brutes, survivants d'un monde en ruines, établis dans des landes arides et polluées. Zardoz est le dieu que les Éternels ont inventé pour domestiquer les Brutes. Le masque de Zardoz se promène dans les airs et crache des fusils qui serviront aux Exterminateurs pour le massacre des Brutes. Un jour, un Exterminateur, Zed, réalise que Zardoz exploite son peuple. Il pénètre dans le Vortex et découvre les deux sectes des Apathiques et des Renégats. Les Apathiques sont les victimes de leur quête de la perfection : toute énergie est morte en eux. Les Renégats sont des Éternels châtiés par la justice démocratique des membres du Vortex ; ils sont condamnés à une éternelle sénilité. Zed réanimera tout le inonde éternel qui, paradoxalement, recherche la mort. Zed découvre le centre nerveux du Vortex (un diamant) et, fécondant une Éternelle, rétablira le cycle et vie et de mort, indispensable au bonheur de l'homme.

---

---

DivX 5 | 512x296 | AC3 | 696 Mo

1 commentaire:

Anonyme a dit...

Gigantissime. Du très grand Boorman! Complètement onirique et psychédélique. ça n'a pas toujours été compris par tout le monde toutefois.