mercredi 9 janvier 2013

Duvivier-1956-Voici le temps des assassins

Photobucket
Voici le temps des assassins 
1956 - 1hre 53
DivX 5,0 | 696x512 pixels | Mp3 | 701 Mo




Photobucket
Voici le temps des assassins
1956 - 1hre 53
---
---
Réalisateur: Julien Duvivier   
Assistants réalisateur: Michel Romanoff et Gérard Renateau   
Scénaristes: Julien Duvivier, Maurice Bessy et Charles Dorat   
Dialoguistes: Julien Duvivier, Charles Dorat et Pierre-Aristide Bréal

Photobucket

Distribution:

Jean Gabin : André Chatelin
Photobucket
Photobucket Photobucket
Photobucket

Danièle Delorme : Catherine
Photobucket
Photobucket Photobucket
Photobucket

Gérard Blain : Gérard Delacroix
Photobucket

Lucienne Bogaert : Gabrielle
Photobucket

Germaine Kerjean : Mme Chatelin mère
Gabrielle Fontan : Mme Jules
Jean-Paul Roussillon : Amédée
Robert Pizani : le président
Aimé Clariond : M. Prévost
Robert Arnoux : M. Bouvier
Liliane Bert : Antoinette
Betty Beckers : Germaine
Gaby Basset : une serveuse de la guinguette
Robert Manuel : Mario Bonnacorsi

Photobucket

Paris, les Halles. La jeune Catherine retrouve Châtelain, restaurateur réputé. Elle est la fille de son ancienne femme, qu'elle dit décédée, et vient chercher du travail à Paris. Celui-ci lui propose, en attendant, de l'héberger au-dessus du restaurant. Châtelain a pris sous sa protection Gérard, un étudiant en médecine qui travaille dur pour payer ses études. Châtelain présente Catherine à Gérard. Ce dernier fait à la jeune fille une cour maladroite, tandis que, étrangement, Catherine lui confie des sentiments mêlés à l'égard de Châtelain. Quelques jours plus tard, Gérard, Châtelain et Catherine se rendent dans l'auberge tenue, à la campagne, par la mère de Châtelain. Cette dernière a toujours détesté l'ancienne femme de son fils, et fait à Catherine un accueil plutôt froid. Au cours du week-end, Catherine s'arrange pour dénigrer Châtelain devant Gérard, et Gérard devant Châtelain, pour les dresser l'un contre l'autre.

Photobucket

Pour affermir sa position auprès de Châtelain, Catherine feint de vouloir partir, et obtient en attendant mieux la responsabilité de la caisse du restaurant. Gérard ne vient plus voir Châtelain, et Catherine " entreprend " celui-ci sur la question du mariage. Alors qu'elle se rend à un rendez-vous, Catherine est abordée par un inconnu qu'elle repousse brutalement. Celui-ci se jette sous un camion et meurt. En fait, Catherine va retrouver dans un hôtel sordide sa mère, Gabrielle, bien vivante, monstrueusement droguée. L'homme était un ancien " client " des deux femmes. Celles-ci ont monté une machination pour amener Châtelain à épouser Catherine afin de lui prendre sa fortune ; pour cela, il faut aussi à Catherine écarter Gérard, qu'elle considère comme son rival auprès de Châtelain. Sur le conseil de Gabrielle, Catherine simule son départ. Châtelain se brouille définitivement avec Gérard et devient odieux avec son personnel. Mme Châtelain mère arrive à la rescousse, et Catherine revient, feignant d'être ivre.

Photobucket

Mme Châtelain essaie de la chasser, mais Châtelain lui propose le mariage. Elle accepte. Le soir de son mariage, Catherine essaie de circonvenir Gérard, que Châtelain a invité en signe de réconciliation. Il se défausse, elle dresse à nouveau les deux hommes l'un contre l'autre. Catherine est reconnue par un de ses anciens clients, qui ne laisse à Châtelain aucun doute sur ses activités passées. Catherine l'apprend, s'affole. Gabrielle lui conseille de faire assassiner Châtelain. Catherine réussit à apitoyer Gérard sur son " sort ". Châtelain et Gérard se battent, tandis que Gabrielle, en manque, fait appeler au restaurant, où l'hôtelier tombe sur Châtelain. Celui-ci retrouve alors Gabrielle, mais n'en dit rien à Catherine. Celle-ci, qui a tout compris, projette d'organiser un accident de voiture pour se débarrasser de lui. Elle séduit (enfin) Gérard et le convainc de l'aider. Châtelain amène Catherine chez sa mère, pour lui faire subir un interrogatoire. Catherine charge Gabrielle ; Châtelain " confie " Catherine à sa mère, avant de statuer sur son sort.

Photobucket Photobucket

Catherine convoque Gérard à l'auberge, et s'empêtre dans ses mensonges en voulant le pousser à tuer Châtelain. Il finit par comprendre que Catherine l'a manipulé. Pour éviter qu'il n'aille tout raconter à Châtelain, elle l'endort avec le soporifique destiné à Châtelain, et pousse sa voiture dans la rivière. Pendant ce temps, Châtelain a décidé de " garder " Catherine. Il assiste sans comprendre à la découverte du cadavre de Gérard, et, de retour à Paris, oblige Catherine à attirer Gabrielle chez lui. César, le fidèle chien de Gérard, commence à s'en prendre à Catherine. Châtelain ne réagit pas : un appel de la police vient de lui faire comprendre que c'est Catherine qui a assassiné Gérard. Catherine, fuyant le chien, rejoint Gabrielle à l'hôtel au moment où celle-ci sort de sa chambre. Le chien l'égorge, Châtelain arrive trop tard. Il laisse Gabrielle à son sort.

Photobucket

DivX 5,0 | 696x512 pixels | Mp3 | 701 Mo
http://www.multiup.org/fichiers/download/3d7ad9630add17534562e325e8cd9875_JD56voici.7z.001
http://www.multiup.org/fichiers/download/33aa241561841a2738670ee01a43bc1d_JD56voici.7z.002

 Photobucket
Photobucket


Danièle Delorme
Photobucket

3 commentaires:

Anonyme a dit...

Un grand film noir de Duvivier, à mon avis le meilleur dans ce genre avec "Panique".
Un grand merci Richard pour tout.
JJacques.

D.Patte a dit...

Entiérement d'accord avec JJacques. Plus Duvivier vieillissait, plus sa lucidité devenait amère (ou vice-versa). Et quel métier !

Anonyme a dit...

un grand merci pour ce très beaux film