mardi 5 avril 2016

Bergman-1977-L'oeuf du serpent


L'oeuf du serpent
Das Schlangenei
1977 - 1hre 59 - VoStFr incrustés
Xvid | 640x368 | Mp3 | 1,1 Go


 photo aff_oeuf_serpent-2.jpg

Das Schlangenei
L'oeuf du serpent
1977 - 1hre 59 - VoStFr incrustés
---
Liv Ullmann
---
Réalisateur et scénariate: Ingmar Bergman
Assistant réalisateur: Wieland Liebske

 photo cap_oeuf_serpent-1.jpg

Distribution:

Liv Ullmann (Manuela Rosenberg)
 photo cap_oeuf_serpent-3.jpg
 photo cap_oeuf_serpent-4.jpg  photo cap_oeuf_serpent-5.jpg

David Carradine (Abel Rosenberg)
 photo cap_oeuf_serpent-2.jpg

Gert Froebe (l'inspecteur Bauer)
 photo cap_oeuf_serpent-6.jpg

Heinz Bennent (Hans Vergerus) • James Whitmore (le prêtre) • Glynn Turman (Monroe) • Georg Hartmann (Hollinger) • Edith Heerdegen (Madame Holle) • Fritz Strassner (le docteur Soltermann) • Hans Quest (le docteur Silbermann) • Paula Braend (Madame Hemse) • Walter Schmidinger (Salomon) • Lisi Mangold (Mikaela) • Grischa Huber (Stella) • Paul Bürks (l'artiste de cabaret) • Emil Feist (Cupidon) • Charles Régnier (le médecin) • Toni Berger (Monsieur Rosenberg) • Erna Brunell (Madame Rosenberg) • Hans Eichler (Max Rosenberg) • Gaby Dohm (la femme au bébé) • Christian Berkel (l'étudiant) • Günter Meisner (le prisonnier) • Renate Grosser (une prostituée) • Hildegard Busse (une prostituée) • Richard Bohne (le policier)

 photo cap_oeuf_serpent-7.jpg

---

---

 photo cap_oeuf_serpent-8.jpg

Xvid | 640x368 | Mp3 | 1,1 Go

 photo gra_oeuf_serpent-11.jpg

5 commentaires:

niemiz a dit...

Alors la, merci de chez merci, de la grande classe !
Je n'arrivais pas à mettre la main sur ce chef-d'œuvre.
Le paradis t'es ouvert, bravo !

Anonyme a dit...

Merci infiniment, après des années enfin.
merci pour votre blog.

Anonyme a dit...

Merci beaucoup! Du grand art!

Monde en Question a dit...

Merci pour ce partage.
D’emblée la mise en scène a tous les travers du cinéma américain : l'Allemagne de 1923 n’est qu’un décor. Le film dérape à partir de l'interrogatoire grand-guignolesque (36′) pour sombrer avant de conclure dans le discours politiquement correct («il aurait fallu tuer le serpent dans l'œuf») alors que Bergman fut fascinée par l'idéologie nazie.

Phidias a dit...

Mon premier Bergman. Je me souviens encore du choc en le voyant sur grand écran il y a une vingtaine d'années.

Merci infiniment, et merci aussi, vingt ans après, au cinéma l'Eldorado à Dijon d'avoir organisé cette intégrale Bergman !