mercredi 23 décembre 2015

Resnais-1966-La guerre est finie


La guerre est finie
1966 - 1hre 50
Generic MPEG-4 | 640x384 pixels | Mp3 | 1,1 Go



 photo aff3.jpg
La guerre est finie
1966 - 1hre 50
---
---
Réalisation : Alain Resnais
Scénario et dialogues : Jorge Semprún

 photo guer_fin_11.02.44.jpg

Distribution:   

Yves Montand : Diego Mora
 photo guer_fin_10.42.00.jpg
  
Ingrid Thulin : Marianne
 photo guer_fin_10.52.40.jpg  

Geneviève Bujold : Nadine Sallanches
--- ---
 photo guer_fin_10.47.42.jpg

Jean Bouise : Ramon
Paul Crauchet : Roberto
Dominique Rozan : Jude
Anouk Ferjac : Marie Jude
 photo anoukferjac.jpg

Bernard Fresson : André Sarlat
Yvette Etiévant : Yvette
Michel Piccoli : inspecteur des douanes
 photo guer_fin_10.41.45.jpg

Jean Dasté : responsable
Gérard Séty : Bill
Jacques Rispal: Manolo
Annie Fargue: Agnès
 photo annie_fargue.jpg
   
Catherine De Seyne : Jeanine 
José-Maria Flotats: Miguel 
Jean-François Rémi : Juan 
Roland Monod: Antoine 
Marcel Cuvelier : inspecteur Chardin 
Gérard Lartigau : chef du groupe AR 
Marie Mergey : Mme Lopez 
Françoise Bertin : Carmen 
Laurence Badie : Bernadette Pluvier ...

 photo guer_fin_11.03.42.jpg

En 1965, Diego, un militant du Parti communiste espagnol vit en exil à Paris. Régulièrement, il passe la frontière sous des identités d'emprunt assurant ainsi la liaison entre les militants exilés et ceux restés en Espagne. De retour d'une mission difficile, Diego se prend à douter du sens de son action et des moyens mis en œuvre. Sa confrontation avec les jeunes militants de gauche, qui deviendront les acteurs de Mai 68, est prémonitoire de l'évolution des formes de lutte.

 photo guer_fin_11.02.00.jpg

Le scénario de Jorge Semprún est très marqué par son histoire personnelle, sa lutte comme clandestin du Parti communiste espagnol, son éviction en 1964 de la direction du parti pour de graves divergences de vues avec le secrétaire général Santiago Carrillo. Dans son livre Autobiographie de Federico Sánchez, Jorge Semprún revient sur le thème du film en précisant : « L'un des thèmes principaux du film est justement la critique du mot d'ordre de grève générale conçu comme simple expédient idéologique, davantage destiné à unifier religieusement la conscience des militants qu'à agir sur la réalité. »

 photo guer_fin_10.49.02.jpg

Ce film est peut-être le plus linéaire de Resnais, sous l'influence de sa première collaboration avec Jorge Semprún. Alain Resnais déclara « Si on avait voulu faire un film sur l'Espagne, il aurait mieux valu faire un documentaire ou lancer une campagne de presse. Je veux dire que si le vrai but était là, se réfugier derrière une fiction serait une lâcheté. Ce qui ne signifie pas que la fiction n'ait pas un rôle à jouer. Quand on voit la fureur que ce film a provoqué auprès du ministère de l'intérieur espagnol (qui a exigé que le film soit retiré de la compétition du Festival de Cannes 1966), j'avoue que je suis surpris. Ils auraient normalement dû le laisser passer. » En juillet 1966, Jorge Semprún se rend au festival de Karlovy Vary (ex Carlsbad) en Tchéquie, La guerre est finie ayant été sélectionné. Déjà, le film avait été retiré de la sélection à Cannes. En Tchéquie (encore Tchécoslovaquie à l'époque), même chose, Podleniak le directeur du festival, mal à l'aise dans son rôle répressif, leur annonce le retrait du film de la sélection officielle, mais qu'il sera projeté hors compétition.

 photo guer_fin_10.59.37.jpg

Récompenses:

1966
  • Grand Prix de l'Académie du Cinéma
  • Prix Louis-Delluc
  • Prix Luis-Buñuel des journalistes espagnols (Cannes
  • Prix de la FIPRESCI
  • Prix au Festival international du film de Karlovy Vary
  • Prix Méliès
1967
  • Prix du meilleur film en langue étrangère aux New York Film Critics Circle Awards
  • Nommé pour le meilleur scénario aux Oscars
1968
  • Prix du meilleur film étranger 1968 des critiques de New York

     photo guer_fin_10.50.50.jpg



    Ingrid Thulin
     photo ingrid_thulin-16.jpg

    Geneviève Bujold
     photo 28_Genevieve_Bujold.jpg

    Anouk Ferjac
     photo Anouk Ferjac-3.jpg

    4 commentaires:

    Anonyme a dit...

    Oooooooooh!

    Merci+++!

    bpesti a dit...

    Ce film est une perle rare. Merci de nous faire connaitre.
    Bonne continuation.

    bpesti.

    Anonyme a dit...

    formidable belle culture!!!!
    merci beaucoup;

    Biki a dit...

    Grand film, grand film ! Merci de le proposer.