lundi 20 juin 2016

Cayatte-1974-Verdict

 
Verdict
1974 - 1hre 35
Generic MPEG-4 | 640x480 pixzels | A-Law 2,1 | ± 750 Mo


 photo aff_verdict-2.jpg
Verdict
1974 - 1hre 35
---
Sophia Loren et Jean Gabin ---
Réalisation : André Cayatte
Scénario et Adaptation : André Cayatte, Paul Andréota, Pierre Dumayet, Henri Coupon
Dialogue : Pierre Dumayet
Assistants réalisateur : Alain Bonnot, Jean-Claude Ventura, Christian Rossi, Michel Levient

 photo verdict_011.jpg

Distribution:

Jean Gabin : Mr le juge Leguen
 photo verdict_003.jpg
  
Sophia Loren : Térésa Léoni
 photo verdict_002.jpg
 photo verdict_008.jpg  photo verdict_009.jpg

Michel Albertini : André Léoni/Joseph Léoni en photo
Henri Garcin : Maître Lannelongue
Gisèle Casadesus : Nicole Leguen

 photo verdict_005.jpg

Muriel Catala : Annie Chartier


Julien Bertheau: avocat général Verlac • François Vibert: Guichard • Mario Pilar: Joseph Sauveur • Jean-François Rémi: Antoine Bertolucci • Michel Robin: Véricel • Maurice Nasil: Cacharel • Jean Vigny: bâtonnier • Pierre Tabard: Toussaint Laverni • Marthe Villalonga: concierge des Leguen • Umberto Raho: médecin légiste • Daniel Lecourtois: procureur général • Jean Amos: faux inspecteur • François Cadet: faux inspecteur • Françoise Bette: prostituée • Paul Bisciglia: juré • Philippe Desboeuf: juré • Robert Favart: professeur Chartier • Jacqueline Fontaine: juré • Anne Kreis: joueuse de tennis • Lucienne Legrand: automobiliste échangiste • Armand Meffre: juré


 photo verdict_012.jpg

Une jeune femme monte l'escalier qui la mène à l'appartement du juge Leguen. Teresa Leoni, veuve d'un malfaiteur autrefois abattu par la police, vient supplier le juge d'aider son fils, André, accusé d'avoir assommé, violé et jeté à l'eau une jeune fille d'une honorable famille lyonnaise, Annie Chartier. Mais Leguen, outré par sa démarche, refuse de la recevoir. Bien plus, au premier jour du procès, il montre envers André Leoni une hostilité mal déguisée. Dans un sursaut désespéré, Teresa fait alors enlever Nicole Leguen et soumet le juge à un chantage: l'acquittement d'André contre la libération de Nicole Leguen, laquelle, diabétique, vit sous piqûres. Leguen finit par céder: peu à peu, à la surprise de l'assistance, il questionne les témoins, pourtant affirmatifs, de manière à favoriser la défense.

 photo gr_verdict-8.jpg

Surgit un accusateur de la dernière heure: l'argent et les menaces de Teresa le font taire. Lors de la délibération, Leguen, lequel démontre l'inadéquation de la loi 353 du Code Pénal qui demande au jury de rendre son verdict en ne se fiant qu'à son "intime conviction", arrache l'acquittement. Abusé par Teresa, Leguen ignore cependant que sa femme, afin de l'empêcher de se déshonorer, a cassé les ampoules qui lui sont vitales, sans que Teresa ait pu prévenir sa mort. Mais celle-ci, qui croit avoir gagné la partie, ne sait pas que son fils, pour l'innocence duquel elle s'est battue jusqu'au bout, a effectivement tué - sans le vouloir vraiment - la jeune et belle garce qu'était Annie Chartier. A sa sortie de prison, il reproche violemment à sa mère son emprise et son autorité abusives. Abasourdie par la culpabilité de son fils soudain révélée, par sa fuite loin d'elle, Teresa, désespérée, jette sa voiture contre un mur.


 photo verdict_010.jpg

Aucun commentaire: