jeudi 7 juillet 2016

Chabrol-1982-Les fantômes du chapelier

 
Les fantômes du chapelier
1982 - 2 hres
DivX 5 | 712x432 | Mp3 | 1,6 Go



 photo aff_fantome_chapelier-2.jpg
 Les fantômes du chapelier
1982 - 2 hres
---

Michel Serrault et Aurore Clément
---
Réalisateur et scénariste: Claude Chabrol
Auteur: Georges Simenon

 photo fantomes_chapelier_013.jpg

Distribution:

Michel Serrault, Léon Labbé, le chapelier
 photo fantomes_chapelier_004.jpg

Charles Aznavour, Kachoudas, le tailleur
 photo fantomes_chapelier_003.jpg

Aurore Clément, Berthe, la prostituée
 photo fantomes_chapelier_012.jpg


Monique Chaumette, Mme Labbé, le fantôme
François Cluzet, Jeantet, le journaliste
Isabelle Sadoyan, Alice Kachoudas, la femme du tailleur
Jean Champion, le sénateur Laude
Bernard Dumaine, Arnoult
Victor Garrivier, le docteur Chaudreau
Mario David, le commissaire Pigeac
Robert Party, l'inspecteur Caille
Fabrice Ploquin, Valentin
Christine Paolini, Louise Chapus
Nathalie Mayat, Esther
Marcel Guy, Gabriel
Jean-Claude Bouillaud, le père de Louise
Jean Leuvrais, Lambert


 photo fantomes_chapelier_009.jpg

Léon Labbé, un bourgeois de Concarneau, tient une boutique de chapeaux en face d'un tailleur d'origine arménienne, Kachoudas. Ce dernier suit le chapelier dans ses pérégrinations et finit par se rendre compte qu'il est l'étrangleur de vieilles femmes qui sévit dans la région depuis deux mois. Kachoudas renonce à le dénoncer et tombe malade. Labbé finit par lui avouer la raison de ses crimes : il a assassiné sa femme et, pour cacher son crime, il lui faut éliminer toutes les amies de son épouse, car celles-ci entendaient lui rendre visite pour son prochain anniversaire. Alors que Labbé est sur le point de tuer sa dernière victime, il apprend que celle-ci, malade, est décédée quinze jours auparavant. Dans le même temps, Kachoudas meurt. Mais Labbé est toujours agité par des pulsions de mort. Il étrangle sa bonne, puis une prostituée de ses connaissances, aux côtés de laquelle, ivre, il s'endort... Au matin, il est découvert et se fait arrêter.

 photo fantomes_chapelier_010.jpg

Simenon avait écrit en 1947 une nouvelle intitulée Le Petit Tailleur et le chapelier. Il reprit le thème l'année suivante, en modifiant la fin, sous le titre Bénis soient les humbles dont la traduction anglaise lui valut un prix du mensuel « Ellery Queen's Mystery Magazine ». Le roman qu'il publia en 1949 sous le titre Les Fantômes du chapelier offre un troisième dénouement, celui qu'a respecté Chabrol.

 photo fantomes_chapelier_011.jpg


DivX 5 | 712x432 | Mp3 | 1,6 Go

 photo gr_a_fantome_chapelier-1.jpg
 photo gr_a_fantome_chapelier-2.jpg  photo gr_a_fantome_chapelier-3.jpg
 photo gr_b_fantome_chapelier-1.jpg  photo gr_b_fantome_chapelier-2.jpg
 photo gr_b_fantome_chapelier-3.jpg  photo gr_b_fantome_chapelier-4.jpg
 photo gr_b_fantome_chapelier-5.jpg  photo gr_b_fantome_chapelier-6.jpg
 photo gr_b_fantome_chapelier-7.jpg  photo gr_b_fantome_chapelier-8.jpg
 photo gr_c_fantome_chapelier.jpg
 photo poster_fantome_chapelier-1.jpg  photo poster_fantome_chapelier-2.jpg
 photo poster_fantome_chapelier-3.jpg  photo poster_fantome_chapelier-4.jpg
 photo poster_fantome_chapelier-6.jpg  photo poster_fantome_chapelier-7.jpg
 photo poster_fantome_chapelier-5.jpg


Aurore Clément
 photo Aurore_Clement-1.jpg

Aucun commentaire: