samedi 5 mars 2016

Argento-1975-Les frissons de l'angoisse





Les frissons de l'angoisse
Profondo rosso (Deep Red)
1975 - 1hre 35 - VFr
DivX 5,0 | 688x272 pixels | Mp3 | ± 690 Mo






Les frissons de l'angoisse
Profondo rosso (Deep Red)
1975 - 1hre 35 - VFr
---

Court extrait
---

Réalisateur: Dario Argento
Assistant réalisateur: Stefano Rolla
Scénariste: Dario Argento


Distribution:

David Hemmings : Marcus Daly
Daria Nicolodi : Gianna Brezzi

Gabriele Lavia : Carlo
Macha Méril : Helga Ulmann
---

---

Eros Pagni : Supt. Calcabrini
Nicoletta Elmi : Olga, la petite fille
Giuliana Calandra : Amanda Righetti
Piero Mazzinghi : Bardi
Glauco Mauri : le professeur Giordani
Clara Calamai : Martha, la mère de Carlo

Aldo Bonamano : le père de Carlo
Liana Del Balzo : Elvira, la servante d'Amanda
Vittorio Fanfoni : le policier qui prend des notes
Dante Fioretti : le policier photographe
Geraldine Hooper : Massimo Ricci, l'amante de Carlo
Jacopo Mariani : Carlo enfant


Après avoir repéré parmi les assistants d'un congrès de parapsychologie un assassin passé et futur, le médium Helga Ullman est tuée à coups de hache. Non loin de là, un des voisins de la jeune femme, le pianiste Marc Daly vient de retrouver son ami Carlo : alerté par un cri horrible, Marc n'a que le temps d'apercevoir une silhouette en imperméable disparaître. Présenté comme témoin susceptible d'identifier l'assassin par Diana, journaliste délurée, Marc Daly est aussitôt victime d'une tentative de meurtre. Malgré les conseils de Carlo, il décide d'en savoir plus long sur le psychopathe qui, avant chaque meurtre, fait jouer sur un magnétophone une contine, toujours la même. Dans un livre sur les fantômes et la magie, Marc déniche un cas semblable à celui qui l'intéresse ; mais Amanda Righetti, l'auteur de l'ouvrage, est assassinée avant qu'il ne parvienne jusqu'à elle.


Muni d'une photo extraite du livre d'Amanda, Marc retrouve la maison qui a servi de cadre à une affaire criminelle déjà ancienne. Sur le mur, il découvre un dessin sanglant dans une pièce secrète, un cadavre décomposé. Assommé, il échappe une seconde fois à la mort grâce à Diana. Dans les archives d'une école voisine, le couple met la main sur un vieux dessin d'écolier semblable à celui qui omait les murs de la demeure : son auteur n'est autre que Carlo. Cerné par la police après le meurtre de Diana, le jeune homme ne peut échapper à une fin atroce. L'affaire semble donc classée ; mais Marc réalise que Carlo se trouvait à ses côtés au moment de l'assassinat d'Helga. Le jeune homme ne cherchait-il pas, en se dénonçant, à protéger quelqu'un qu'il aimait ?. Peut-être une mère excentrique, folle et déjà meurtrière ?.


  • Prix du meilleur réalisateur, lors du Festival international du film de Catalogne en 1976.






4 commentaires:

Marcel Trucmuche a dit...

Il en existe une version légèrement plus longue, introuvable en dvd malheureusement, où quelques scènes en plus pimentent le propos, et renforce l'aspect psychotique de l'intrigue. Merci infiniment pour ce partage en tous les cas, d'un des meilleurs films de Dario Argento.

Anonyme a dit...

Merci beaucoup, je pense aussi que c'est un des meilleurs d'Argento.
prof chauvier

Monde en Question a dit...

VOSTES - http://www.opensubtitles.org/es/search/imdbid-73582/sublanguageid-fre/moviename-profondo%20rosso (STFR non disponible)

Monde en Question a dit...

Ooops, je corrige les liens :
VOSTES - STFR