mercredi 6 janvier 2016

Bertuccelli-1976-Docteur Francoise Gailland



Docteur Francoise Galland
1975 - 1hre 35
Generic MPEG-4 | 672x384 pixels | Mp3 | 692 Mo





Docteur Francoise Galland
1975 - 1hre 35
---

Annie Girardot et Isabelle Huppert
---
Réalisation : Jean-Louis Bertucelli
Scénario : Jean-Louis Bertucelli, André G. Brunelin et Noëlle Loriot
Musique : Catherine Lara



Distribution:

Annie Girardot : Françoise Gailland


Jean-Pierre Cassel : Daniel Letessier

François Périer : Gérard Gailland

Isabelle Huppert : Élisabeth Gailland

William Coryn : Julien Gailland
Suzanne Flon : Geneviève Liénard
Anouk Ferjac : Fabienne
Margo Lion : la mère de Françoise
Jenny Clève : Denise Fourcade, une brave infirmière
Josephine Chaplin : Hélène Varèse
Andrée Damant
Bernard-Pierre Donnadieu : un pompier
Jacqueline Doyen
Pascal Greggory : un malade à l'hopital
Jacques Richard : un chirurgien
Michel Subor : Chabret



Dans le service qu'elle dirige à l'hôpital, le docteur Françoise Gailland n'a pas la réputation de mâcher ses mots, encore moins celle de perdre son temps. Efficace et précise, elle parcourt les salles suivie de sa cohorte d'assistants et d'étudiants, rassurant les malades pessimistes, plaisantant avec ceux-ci ou rudoyant ceux-là. En dehors de ses activités professionnelles, Françoise n'a plus la même assurance. Depuis longtemps elle fait chambre à part et ne rencontre qu'épisodiquement son mari, haut fonctionnaire dans un ministère. Gérard a une liaison et Françoise des amants de passage. Leurs deux enfants, Elisabeth et Julien, souffrent de cette situation et manifestent fréquemment leur désaccord.
---

Annie Girardot
---

Françoise et Gérard prennent enfin conscience de leur singulière attitude lorsqu'Elisabeth vient annoncer qu'elle est enceinte et "paumée" et quand, un peu plus tard, Julien, qui a commis un larcin, pour que l'on s'occupe de lui, rentre à la maison entre deux policiers. Mais un drame bien plus profond va secouer la famille. Incidemment, lors d'une simple visite de contrôle, Françoise apprend qu'elle a un cancer. Effondrée, elle se précipite chez Daniel, son amant, avec lequel elle part quelques jours. Puis, se ravisant, après une longue nuit de veille, Françoise rentre chez elle, se réconcilie avec Gérard, réagit et décide de vivre et de lutter coûte que coûte contre la maladie.



1 commentaire:

Anonyme a dit...

L'un des plus beaux rôles de Annie Girardot. Grandiose !!!