lundi 2 mai 2016

Fassbinder-1982-Querelle


Querelle
1982 - 2hres
DivX 5,0 | 640x272 pixels | Mp3 | 711 Mo

Querelle
1982 - 2hres
---
---
Réalisation : Rainer Werner Fassbinder
Scénario : Rainer Werner Fassbinder, Burkhard Driest et Kurt Raab d’après le roman de Jean Genet Querelle de Brest


Distribution:

Brad Davis : Querelle
Franco Nero : le lieutenant Seblon
Jeanne Moreau : Lysiane

Laurent Malet : Roger Bataille
Hanno Pöschl : Robert / Gil
Günther Kaufmann : Nono
Burkhard Driest : Mario
Roger Fritz : Marcellin
Dieter Schidor : Vic Rivette
Natja Brunckhorst : Paulette
Robert van Ackeren : le légionnaire saoul
Werner Asam : un ouvrier
Isolde Barth : une fille
Axel Bauer : un ouvrier
Neil Bell : Théo



Lors d'une escale à Brest, le marin Querelle provoque, du fait de sa seule présence, le désir d'hommes et de femmes. Celui du lieutenant de son navire d'abord, qui confie à un magnétophone ce qu'il ne parvient à dire. Puis, de proche en proche, le marin séduit toute une nébuleuse interlope qui fréquente le plus grand bouge de la ville. La patronne, Mme Lysiane, en viendrait à quitter pour lui le propre frère de Querelle, Robert, avec lequel elle trompe ouvertement son mari, Nono. Ce dernier, d'ailleurs, profite de cet arrangement pour assouvir sa pulsion homosexuelle et Querelle ne lui est pas indifférent. Preuve s'il en était : il sodomise Querelle. Affaires sexuelles mises à part, ils sont également en relation commerciale puisque Querelle écoule, par son intermédiaire, de l'opium qu'il a ramené d'Asie. A l'occasion de ce trafic, Querelle, sur un coup de tête, assassine un marin et parvient à diriger les soupçons sur Gil, un ouvrier du port homosexuel avec lequel il fait mine de sympathiser pour mieux, ensuite, pouvoir le dénoncer. Le lieutenant qui a compris la manoeuvre pourrait le dénoncer à Mario le policier mais préférant avouer le lien caché qui le rattache à lui s'en abstient. Quant à Lysiane, elle ne parvient pas à ses fins avec Querelle et ne peut conserver celui qui n'avait eu aucun mal à éclipser Nono et Robert.







4 commentaires:

Anonyme a dit...

Merci, une fois de plus, pour vos magnifiques partages. :)

J'adore Fassbinder. :)

Le cabinet des rugosités a dit...

Mais alors, jamais entendu parler, suis curieuse. Merci

(A tout hasard, je cherche Baby Boll d'Elia Kazan.. quelqu'un saurait où le trouver svp, merci)

Sylvie

Anonyme a dit...

Bonjour,

Je n'en revenais pas ce matin, que les liens du film de Fassbinder soient à jour.
Merci de votre gentillesse et un très, très grand merci pour ce film.

Bonne journée

Habiba L'artisanat vue a dit...

merci beaucoup par ce magnifique partage j'adore ce genre de film