dimanche 7 avril 2013

Lautner-1966-Galia


Galia
1966 - 1hre 35
Generic MPEG-4 | 652x390 pixels | AC3 | ± 1,5 Go




Galia
1966 - 1hre 35
---

---
Réalisation : Georges Lautner
Scénario : Vahé Katcha et Georges Lautner, d'après Vahé Katcha


Distribution:

Mireille Darc : Galia




Venantino Venantini : Greg

Françoise Prévost : Nicole


Jacques Riberolles : Matik
François Chaumette : Wespyr
Francis Blanche : L'homme de la piscine

Edward Meeks : Un amant de Galia
Philippe Castelli : L'homme au téléphone
Jacques Santi
Henri Attal : Un employé de la morgue
Raoul Saint-Yves : Gaston, le barman
Francis Lemonnier
Louis Viret : Le bistrot
Roland Catalano



Carole Lebesque
Marlène Charell (Elle-même)
Ann Bosshard
Nana Michaël
Natacha Von Turmanow



Galia, une jeune fille indépendante, sauve de la noyade Nicole qui veut mourir car elle ne supporte plus les infidélités de son mari, Greg. Galia l'héberge et lui propose de surveiller la réaction de Greg face à son absence. Elle s'arrange alors pour faire sa connaissance. Tout d'abord excédée par l'indifférence de Greg, Galia finit par tomber amoureuse de lui. Nicole devinera les sentiments de sa nouvelle amie et pour lui épargner les souffrances qui lui sont familières, elle tuera son mari.


Generic MPEG-4 | 652x390 pixels | AC3 | ± 1,5 Go
 http://www.jheberg.net/captcha/4ENwCn-lautner66galia-7z-001
http://www.jheberg.net/captcha/dKB4gF-lautner66galia-7z-002
http://www.jheberg.net/captcha/ghLfLk-lautner66galia-7z-003
http://www.jheberg.net/captcha/4Wyd6S-lautner66galia-7z-004
http://www.jheberg.net/captcha/ysS3p3-lautner66galia-7z-005
http://www.jheberg.net/captcha/RR901M-lautner66galia-7z-006





Mireille Darc

2 commentaires:

Citizen a dit...

Galia ou Mireille Darc sur les traces de Bardot : dix ans avant, Bardot faisait scandale en jouant le rôle d'une jeune femme libérée dans "Et Dieu créa la femme".
Mireille Darc fait ici de même, la candeur et le naturel en plus. C'est vraiment une actrice fabuleuse, et elle n'a jamais été aussi joliment filmée. Il faut la voir se joignant à Venantino dans une baignoire... de spaghettis.
L'histoire de Mireille Darc "faisant comme Bardot" ne recommencera pas en 1969 : lorsqu'elle apprend que B.B., voulant éviter l'étalement de sa vie privée, refuse la sortie du disque "Je t'aime.. moi non plus", qu'elle a fait avec Gainsbourg, Mireille demande à Serge d'enregistrer une nouvelle version avec elle. Mais celui-ci lui préfère Jane qu'il vient de rencontrer sur le tournage de "Slogan" (Gainsbourg aura quand même fait 3 chansons pour Mireille Darc, "Ouvrez les guillemets", "Le drapeau noir" et "Hélicoptère")

Anonyme a dit...

autant Bardot je n'ai jamais vraiment compris ce qui entouré la "légende" autant Mireille Darc est bluffante, je suis un gamin mais franchement je la trouve vraiment très jolie avec un charme exceptionnel (charme qu'elle a encore aujourd'hui sans aucun doute).

Et les paroles de cette femmes, sa vision des choses..... laisse ans voix, elle m'impressionne vraiment, on dirait un ange envoyé du ciel pour semer et offrir le bien.
Je crois qu'on rêve tous de partager notre vie avec ce genre de femme.

Elle laisse sur place pas mal d'icône féminines de son époque et des générations ensuite.
De plus sa voix est jolie et surtout la douceur des mots et des pensées qui émanent d'elle est marquante, elle fait réfléchir et elle donne envie d'être meilleur dans la vie (on essaye bien entendu de l'être mais parfois on se rend pas compte que des actions bénignes peuvent faire souffrir des gens et elle aide à se remettre en question).

Vraiment je connaissais pas trop, mais après avoir lu certaines choses et vu ses déclarations dans plusieurs émissions et puis une partie de sa vie à la TV...wouahou on a envie de dire Madame.