lundi 29 août 2016

de Broca-1966-Le roi de cœur


Le roi de cœur
1966 - 1hre 42
DivX 5,0 | 640x272 pixels | Mp3 | 840 Mo


Le roi de cœur
1966 - 1hre 42
---

---
Réalisation : Philippe de Broca
Scénario et dialogues : Daniel Boulanger, d'après d'une idée de Maurice Bessy


Distribution:

Alan Bates : Charles Plumpick, le roi de Cœur

Geneviève Bujold : Coquelicot


Jean-Claude Brialy : Xénophon, duc de Trèfle

Pierre Brasseur : le général Géranium
Michel Serrault : M. Marcel, le coiffeur

Micheline Presle : Mme Eglantine

Françoise Christophe : la duchesse de Trèfle

Adolfo Celi : le colonel écossais

Julien Guiomar : Mgr Marguerite
Adolfo Celi : le colonel
Georges Adet : le docteur
Jacques Balutin : Mac Fish
Daniel Boulanger : Helmut
Philippe de Broca : Adolf Hitler
Philippe Bruneau : un fou en habit de cour
Madeleine Clervanne : Brunehaut
Marc Dudicourt : Hamburger
Paul Faivre : le coiffeur
Louis Jojot : Gontran
Jacques Mauclair : le maire
Pierre Palau : Albéric
Yves Robert : le général Baderna
Sabine Sun : Mimi la Rose



Fin 1918, les Allemands abandonnent Marville après l'avoir piégé en y cachant une bombe. Un soldat britannique, Charles Plumpick, est chargé de localiser la machine infernale et de la désamorcer avant qu'elle n'explose. Sur place, il découvre une cité bien évidemment désertée par ses habitants, à l'exception des pensionnaires de l'asile d'aliénés. Ceux-ci l'accueillent à bras ouverts ; ils reconnaissent en lui - par un rocambolesque concours de circonstances - leur roi ("roi de cœur", cousin du "duc de Trèfle"). Intronisé comme il se doit lors d'une cérémonie officielle à la cathédrale de la ville, Plumpick se laisse séduire par ses nouveaux compagnons, qui ont pour noms, le duc de Trèfle précédemment cité, la duchesse et leurs enfants, le Général Géranium ou monsieur Marcel, mais aussi madame Eglantine et l'une de ses pensionnaires, la jolie Coquelicot. Il n'en oublie pas sa mission pour autant.






2 commentaires:

Adam Eterno a dit...

Un très beau film avec la ravissante (et trop rare) Geneviève Bujold. Un grand merci.

Anonyme a dit...

Extraordinaire!! Je conserve précieusement mon dvd ; pour moi le
meilluer de Broca!! OBLIGATOIRE!!!