mercredi 15 mai 2013

Grangier-1957-Échec au porteur


Échec au porteur

1957 - 1hre 26
DivX 5,0 | 712x496 pixels | Mp3 | 690 Mo






Échec au porteur
1957 - 1hre 26
---

---
Réalisation : Gilles Grangier
Scénario : Pierre Véry, Noël Calef et Gilles Grangier d'après le roman Échec au porteur de Noël Calef
Dialogues : Noël Calef et Pierre Véry
Assistant réalisateur : Pierre Guilbaud



Distribution:

Paul Meurisse (Le commissaire divisionnaire Varzeilles)


Jeanne Moreau (Jacqueline Tourieu)


Serge Reggiani (Bastien Sassey)


Simone Renant (Denise Giraucourt)


Gert Fröbe (Hans)


Jacqueline Noëlle (Germaine)
Louis Arbessier (Bailleul le chirurgien) •Frédéric Atger (Bernard Arpaillargue, le fils) •Bernard Borie (Claude Giraucourt) •Charles Bouillaud (L'inspecteur Remaillard) •Amy Collin (Mme Vagues) •Albert Dinan (Aldo Varecchi, le camionneur italien) •Joël Flateau (Le petit malade) •Christian Fourcade (Jules, dit: Julot) •Gabriel Gobin (Mayer, l'artificier) •Clément Harari (Adrien Osmets, l'importateur) •Lucien Hubert (Mr Truffior, le directeur de la clinique) •Pierre Jourdan (Marc Giraucourt) •Bernard La Jarrige (L'inspecteur Le Crocq) •Robert Lombard (L'inspecteur Pianoles) •Fanny Mauve (La femme du terrain vague) •Albert Médina (Un docteur) •Reggie Nalder (Dédé, le tueur) •Jo Peignot (Un inspecteur) •Robert Porte (L'inspecteur Detourbe) •Lucien Raimbourg (L'agent Henri Gravier) •Marcel Rouzé (Un agent de banlieue) •Fernand Sardou (Mr Arpaillargue, le receveur des postes) •Hélène Tossy (Mme Arpaillargue) •Henri Virlogeux (Le portier de l'hôtel) •Louis Saintève (Un garçon de café) •Jacques Préboist (L'homme en vélo) •Claude Albert (Hélène, une infirmière) •Henriette Monfraix (Suzanne)



Bastien Sassey, membre d'un gang de trafiquants de la drogue, arrive à la Gare de Lyon et retrouve sa fiancée Jacqueline. Décidé à renoncer à faire ce dangereux transport, Bastien est « porteur » d'un ballon de football contenant 500 gr. de drogue. Il promet à la jeune fille de la retrouver le soir au « Dupont Latin » et lui remet une lettre qu'elle devra ouvrir au cas où il ne viendrait pas. Bastien se rend chez Adrien Osmets, importateur de fruits exotiques, façade commerciale sous laquelle se cache le trafic clandestin et remet le ballon. Mais Osmets et ses complices obligent Bastien à reprendre un ballon bourré de plastique qui explosera à retardement et à le porter à un rival dangereux dont ils veulent se défaire. Après avoir emmené Bastien, ils le laissent descendre de la camionnette puis, craignant qu'il n'accomplisse sa mission ou les dénonce, ils veulentl'abattre. Bastien, grièvement blessé, est transporté à l'hôpital où il meurt nonsans avoir prévenu qu'un enfant a ramassé son ballon, bourré d'explosif, et se trouve en danger de mort, l'explosion devant avoir lieu à 10 heures. Ce sera alors une course contre la montre pour retrouver les garçonnets qui jouaient près du terrain vague où Bastien, passant, s'est vu substituer son ballon à un autre identique. Des signalements tels qu'un costume de Davy Crocket, une pièce écossaise à un pantalon, permettront aux fins limiers de retrouver le ballon dans une clinique et de cerner les bandits dans leur repaire. Le ballon explosera sur une pelouse, tandis que les trafiquants de drogues se tueront eux-mêmes jusqu'au dernier.




3 commentaires:

Anonyme a dit...

Magnifiques photos d'illustration. merci beaucoup.

Anonyme a dit...

... je viens de le regarder , je n'ose imaginer ce qu'un tel scénario aurait donné tourné par Hitchcock ... Grangier est un peu mou pour tenir un suspense...il reste un film sympathique !

Citizen a dit...

Je viens de le voir à mon tour, et je confirme. Avec Hitchcock, le film aurait été excellent. Mais Grangier a du savoir-faire, et le film est un très bon Grangier. De plus, les seconds rôles sont savoureux (le tueur et sa clique, le petit monde de l'immeuble...)