samedi 17 décembre 2011

Alice Guy-Blaché-Gaumont Treasures (1897 - 1913)

Alice Guy-Blaché
Gaumont Treasures
1897 - 1913 - 3hres 34 min
H.264 (Perian AVI) | 720P (725x544 pixels | AC3 | 3,2 Go

Alice Guy-Blaché
Gaumont Treasures
1897 - 1913 - 3hres 34 min


En 1863, Marie Clotilde Franceline Aubert (Mariette) et Emile Guy, prospère propriétaire d'une chaîne de librairies au Chili, se marient à Paris. Quelques jours après le mariage, Mariette et Emile se rendent à Santiago du Chili. Mariette retournera dix ans plus tard à Paris pour y accoucher de son cinquième enfant; Alice voit le jour 1er juillet 1873. Elle reste à Carouge, en Suisse chez ses grands parents jusqu'à l'âge de trois ans, puis rejoint ses parents au Chili. Elevée par des nounous chiliennes, elle apprend l'espagnol. A six ans, elle rentre en France et rejoint ses grandes sœurs en pension. Au Chili, la famille Guy éprouve la faillite. Ses sœurs sont contraintes de se marier jeunes. Son frère de 17 ans meurt d'une maladie cardiaque suivit de près par son père. Alice s'occupe de sa mère. Elle est un temps aide-soignante. Après des études de sténographie (une nouveauté à l'époque), elle devient secrétaire pour une société qui produit des vernis.
A 21 ans, elle obtient le poste de secrétaire au Comptoir Général de la Photographie des frères Richard. En 1895 la société est vendue à un consortium d'investisseurs J. Vallot, H. BesnIer, G. Eiffel et L. Gaumont qui en devient le directeur, et garde à son service Alice Guy. Elle reçoit lors de l'Exposition universelle de 1900, un «diplôme de collaboratrice» 1Vers 1900, elle associe l'image animée des Frères Lumière et l'art théâtral, pour plusieurs fictions dont : La fée aux choux. Ce film, longtemps daté de 1896, a probablement été tourné en 19002,3. Pour Maurice Gianati, historien du cinéma qui a essayé de rétablir une chronologie précise des réalisations d'Alice Guy, elle est bien la première réalisatrice de l'histoire du cinéma4 mais n'a pas tourné de films avant 19005. Alice Guy réalise en 1902 un remake de la Fée aux choux, intitulé Sage-femme de première classe. Au courant des recherches d'Étienne-Jules Marey et de Georges Demenÿ, elle utilise les erreurs des techniciens pour créer ses premiers trucages, en usant de caches, des surimpressions, projetant la bande à rebours. Léon Gaumont demande à Alice Guy de mettre en scène, entre 1902 et 1906, à l'aide du chronophone, les chanteurs de l'opéra, les chansonniers populaires Dranem, Mayol et bien d'autres dans plus de 400 phonoscènes (l'ancêtre du clip-vidéo). Ceux-ci associent l'image animée et le son grâce à cet appareil conçu en partenariat par Georges Demenÿ. Il en existe encore 2 exemplaires dans le Monde. En 1906, tous les extérieurs de La Vie du Christ sont tournés, avec l'aide de Victorin Jasset, dans la forêt de Fontainebleau. C'est le premier film à gros budget de la Gaumont, avec trois cents figurants. La même année, elle parvient à coloriser La Fée Printemps. En 1907, elle épouse Herbert Blaché, un cameraman anglais travaillant chez Gaumont, rencontré sur le tournage de Mireille à Nîmes ; il deviendra réalisateur aux États-Unis dans les années 1910 et coproducteur associé dans différentes maisons de productions cinématographiques. Ils auront deux enfants, Simone et Réginald Blaché-Bolton. Avant de partir aux États-Unis en 1907, Alice Guy présente à Léon Gaumont, Louis Feuillade qui la remplacera à la tête des théâtres et prises de vues de la société qu'elle a vu naître.
Alice Guy s'installe aux États-Unis avec Herbert Blaché pendant deux ans. Parfaitement bilingue, ce dernier est représentant de la Gaumont. Ensemble ils font la tournée des États-Unis pour promouvoir le chronophone Demenÿ-Gaumont, en attendant la mise en chantier d'une succursale Gaumont à Flushing (N.Y.) que dirigera Herbert. Alice se sert des studios Gaumont, tourne ses propres réalisations, et fonde en 1910 sa maison de production cinématographique, Solax Company. Elle tourne des films de divers genres (westerns, dramatiques, espionnages, fantastiques, policiers, ...) avec des acteurs stars de l'époque du muet : Darwin Karr, Blanche Cornwall, Lee Beggs, Billy Quirk. Son succès est foudroyant et lui permet d'investir et de créer un studio à Fort Lee (New Jersey), qui devient dans les années 1910 un lieu important du cinéma mondial. La Metro-Goldwyn-Mayer distribue ses réalisations jusqu'en 1918. Elle divorce en 1917 et travaille pour William Randolph Hearst avant de rentrer en France en 1922. Elle a alors tourné plus de six cents films. En 1953, elle reçoit la Légion d'honneur. Quatre ans plus tard la Cinémathèque française lui rend hommage. Elle meurt en 1968 aux États-Unis où elle était retournée avec sa fille Simone.
Pour en savoir plus: http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Alice_Guy#Quelques_remarques_sur_les_arguments_de_M_Gianati
---

---
1897
The Fisherman at the Stream
Bathing in a Stream
Serpentine Dance by Mme. Bob Walter



1898
The Turn-of-the-Century Blind Man
At the Hypnotist's
The Burglars
Disappearing Act
Surprise Attack on a House at Daybreak



1899
At the Club
Wonderful Absinthe



1900
Avenue de l’Opéra
Automated Hat-Maker and Sausage-Grinder
At the Photographer's
Dance of the Seasons: Winter, Snow Dance
The Landlady
Turn-of-the-Century Surgery
Pierrette’s Escapades*
At the Floral Ball*
The Cabbage-Patch Fairy



1902
Serpentine Dance by Lina Esbrard
Midwife to the Upper Class
An Untimely Intrusion
Miss Dundee and Her Performing Dogs



1903
How Monsieur Takes His Bath
Faust and Mephistopheles



1905
The O’Mers in “The Bricklayers”
The Statue
The Magician’s Alms
Clown, Dog and Balloon
Spain
The Tango
The Malagueña and the Bullfighter
Cook & Rilly’s Trained Rooster
Cake Walk, Performed by Nouveau Cirque
Alice Guy Films a “Phonoscène”
Saharet Performs the Bolero*
Polin Performs “The Anatomy of a Draftee”†
Dranem Performs “The True Jiu-Jitsu”†
Dranem Performs “Five O’Clock Tea”†
Félix Mayol Performs “Indiscreet Questions”* †
Félix Mayol Performs “The Trottins’ Polka”†
Félix Mayol Performs “White Lilacs”†



1906
The Birth, the Life and the Death of Christ
An Obstacle Course
Madame’s Cravings
A Sticky Woman
The Hierarchies of Love
The Cruel Mother
A Story Well Spun
The Drunken Mattress
The Parish Priest’s Christmas
The Truth Behind the Ape-Man
The Consequences of Feminism
Ocean Studies
The Game-Keeper’s Son



1907
The Race for the Sausage
The Glue
The Fur Hat
The Cleaning Man
A Four-Year-Old Hero
The Rolling Bed
The Irresistible Piano
On the Barricade
The Dirigible “Homeland”

* In the original hand-tinted color
† A synchronized-sound “Phonoscène”

H.264 (Perian AVI) | 720P (725x544 pixels | AC3 | 3,2 Go
https://www.rapidshare.com/files/3484909482/a_g_blache_97_13_tresors.zip.001https://www.rapidshare.com/files/336698610/a_g_blache_97_13_tresors.zip.002https://www.rapidshare.com/files/4180961432/a_g_blache_97_13_tresors.zip.003https://www.rapidshare.com/files/3955205368/a_g_blache_97_13_tresors.zip.004https://www.rapidshare.com/files/3016068211/a_g_blache_97_13_tresors.zip.005https://www.rapidshare.com/files/3832068548/a_g_blache_97_13_tresors.zip.006https://www.rapidshare.com/files/458481249/a_g_blache_97_13_tresors.zip.007https://www.rapidshare.com/files/1428751595/a_g_blache_97_13_tresors.zip.008https://www.rapidshare.com/files/1788620385/a_g_blache_97_13_tresors.zip.009https://www.rapidshare.com/files/821730503/a_g_blache_97_13_tresors.zip.010https://www.rapidshare.com/files/267515664/a_g_blache_97_13_tresors.zip.011https://www.rapidshare.com/files/1275983266/a_g_blache_97_13_tresors.zip.012https://www.rapidshare.com/files/46783892/a_g_blache_97_13_tresors.zip.013https://www.rapidshare.com/files/244286756/a_g_blache_97_13_tresors.zip.014https://www.rapidshare.com/files/1256980068/a_g_blache_97_13_tresors.zip.015https://www.rapidshare.com/files/2772411150/a_g_blache_97_13_tresors.zip.016https://www.rapidshare.com/files/2247521878/a_g_blache_97_13_tresors.zip.017https://www.rapidshare.com/files/1191229845/a_g_blache_97_13_tresors.zip.018

5 commentaires:

Ghost Dog a dit...

Passionant. Merci!

Anonyme a dit...

Incroyable. Génial. Plus de mots. Sauf merci.

Alice Guy Jr. a dit...

Merci pour cette page sur la grand mère de ma grand mère Alice Guy, en lisant ton texte je me rend compte que c'est la copie de wikipedia d'il y a un an, je ne te le reproche pas, mais si tu veux va voir la page aujourd'hui et la discussion, de la même page, peux-tu mettre les deux versions ou un lien sur la discussion wikipedia a propos de la conference Gianatti "Alice Guy a-t-elle exosté?"

Alice Guy Jr. a dit...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Alice_Guy#Quelques_remarques_sur_les_arguments_de_M_Gianati

Ric Quidam a dit...

Merci pour l'info