lundi 21 décembre 2015

Genina-1930-Prix de Beauté

Prix de Beauté
(Miss Europe)
1930 - 1hre 49
Generic MPEG-4 | 640x464 pixels | Mp3 | 1,4 Go





Prix de Beauté
(Miss Europe)
1930 - 1hre 49
---

---
Réalisateur: Augusto Genina
Réalisateur seconde équipe: Edmond T. Gréville
Assistants réalisateur: Edmond T. Gréville, Fernand Lefebvre et André d' Ollivier
Scénaristes: Augusto Genina, René Clair, Bernard Zimmer, Alessandro De Stefani
Adaptateur: René Clair et Georg Wilhelm Pabst
Dialoguiste: Bernard Zimmer


Distribution:

Louise Brooks : Lucienne Garnier



Georges Charlia : André

Augusto Bandini : Antonin
André Nicolle : le secrétaire du journal
Marc Ziboulsky : le manager
Yves Glad : le maharajah
Alex Bernard : le photographe
Gaston Jacquet : le Duc
Jean Bradin : Prince de Grabovsky



Paris dans les années 30, un jeune couple heureux, André et Lucienne : il est ouvrier typographe, elle est dactylo. Un jour elle entend l'annonce d'un concours de beauté. Elle s'y inscrit à l'insu de son fiancé. Mais lorsqu'elle apprend qu'elle est bien placée, la jeune femme veut renoncer, prévoyant un drame. Trop tard : elle est élue Miss France et doit partir bientôt pour Toulouse, où va se dérouler le concours pour le titre de Miss Europe. Acclamée à tout rompre, elle triomphe de ses rivales. Et, dans la soirée qui est donnée en son honneur, commence à faire des conquêtes : un riche maharadjah aux yeux noirs, un prince plein de relations. S'apercevant que les attentions de ce dernier sont tout à fait intéressées, elle repart à Paris avec André venu la rejoindre. Le temps passe... Ils vivent ensemble dans un logis misérable, elle a dû dire adieu aux fourrures si gracieusement offertes à Miss Europe, et se contenter de vieux vêtements mal raccommodés. Mais les lettres d'admirateurs continuent à affluer, réclamant des photographies, des autographes. Et,un jour, une visite : le prince arrive en ambassadeur de la Gaumont. Miss Europe avait tourné un petit film qui a convaincu les producteurs. On lui propose un rôle. Elle refuse. Va rejoindre son ami à la sortie du journal où il travaille. Un camarade les invite et ils partent tous trois à une fête foraine. Bousculade, promiscuité, amusements grossiers ne sont plus du goût de Lucienne. Elle part dans la nuit, laissant un petit mot d'excuses à André. Et un espoir . « Je t'aime peut-être encore. » II guette son arrivée près de la salle de projection privée de la Gaumont. Caché derrière une porte et, pendant la projection, il voit le prince saisir la main de Lucienne. Fou de jalousie, il sort son revolver et tue celle qu'il aime. Et la chanson de conclure : « Ne sois pas jaloux. Je n'aime que toi ».


  • C'est René Clair qui devait initialement mettre en scène Prix de beauté, d'après un scénario qu'il avait lui-même écrit. Mais en raison d'une brouille avec la production, le projet lui échappa. De son projet initial, René Clair ne reconnaîtra dans le film que la scène finale.
  • Prix de beauté fut tourné en muet avant d'être sonorisé, assez lourdement, ce qui accroît encore un peu plus le côté collage étrange qu'a le film. Des doublages plaqués, des scènes de transition – plans de foules – qui semblent abusivement rallongées pour permettre aux messages diffusés par haut-parleurs de tenir en place, des acteurs qui jouent parfois en muet parfois en parlant, quelques scènes documentaires, du cinéma commercial mais pas seulement … un film à la fois plat et riche, qu'on dirait tourné par plusieurs réalisateurs. Et bien sûr la présence magnétique de Louise Brooks.














Louise Brooks



3 commentaires:

Anonyme a dit...

merci pour cette idole & bonne année 2012

Fr@nKeIn$OuNd a dit...

Merci pour ce film que j'ai hate de le voir.
Des photos déshabillés sur le magnifique blog "adulte" de michel koppera:

http://michel-koppera.over-blog.com/article-jadis-et-naguere-louise-brooks-94218816.html

Anonyme a dit...

Louise Brooks, youpii !!!