mercredi 20 avril 2016

Godard-1963-Le mépris


Le mépris
1963 - 1hre 40
Xvid | 1280x550  | Mp3 | 2,3 Go





Le mépris
1963 - 1hre 40
---

---
Réalisateur: Jean-Luc Godard
Assistant réalisateur: Charles Bitsch
Scénariste: Jean-Luc Godard
Auteur de l'oeuvre originale: Alberto Moravia

Photobucket

Distribution:

Brigitte Bardot : Camille, l'épouse de Paul Javal




Michel Piccoli : le scénariste Paul Javal
Photobucket

Jack Palance : le producteur Jeremy Prokosch
Photobucket

Fritz Lang : lui-même
Giorgia Moll : Francesca Vanini, une assistante
Photobucket

Raoul Coutard : le cadreur
Jean-Luc Godard : l'assistant de Fritz Lang
Linda Veras : une sirène


Photobucket

Paul Javal, autrefois modeste auteur dramatique, maintenant scénariste à succès, vit heureux avec Camille, sa femme, à qui le lie une passion sensuelle. Il travaille au scénario d'un film sur l'Odyssée, réalisé par Fritz Lang, financé par le producteur Jerry Prokosch. Tandis que ce dernier veut un film épique, Lang souhaiterait un film psychologique. Préoccupé surtout par l'argent à gagner, Paul flatte tantôt l'un, tantôt l'autre et, confiant en sa femme, favorise le flirt que Jerry mènerait volontiers avec Camille. Celle-ci, qui aime son mari, s'y refuse ; mais, en même temps, elle semble brusquement se détacher de lui. A travers le mythe de Pénélope, dont il suppose qu'elle aurait méprisé Ulysse pour l'avoir laissée en butte aux assiduités de ses soupirants, Paul imagine la cause du soudain mépris de Camille pour lui : c'est sans doute qu'elle le croit prêt à la prostituer au producteur. Il essaie de s'en expliquer avec elle, Camille reconnaît qu'il en est ainsi ; mais de toute façon, son amour pour lui est mort d'un seul coup. Et, avant que Paul ait pu la rattraper, abandonnant le film, elle repart pour Rome dans la voiture de Jerry. Mais un accident se produit, dans lequel ils meurent tous les deux.





La première version du film n'a pas du tout plu aux producteurs américains... En effet, la présence de Brigitte Bardot étant un atout majeur pour la production américaine, il était dès lors incompréhensible et inacceptable que le final-cut de Godard ne comprenne pas de scènes de nu de l'actrice française... Jean-Luc Godard, furieux, revoit alors sa copie... Raoul Coutard, directeur de la photographie1 : « Ça a été un drame parce que Jean-Luc a été obligé de retourner un certain nombre de plans pour que les Américains finissent de payer le dernier versement et c'est Alain Levent qui les a tournés parce que moi j'étais sur un autre film à ce moment-là. Cela s'est passé complètement à la fin, c'est-à-dire qu'on avait fait l'étalonnage du film. On avait envoyé le film à Sam Levine et ensuite il a dit : Non, non, ça ne va pas, je veux voir le c.. de Bardot. »

Photobucket










Brigitte Bardot

Aucun commentaire: