lundi 5 septembre 2016

De Santis-1949-Riz amer


Riz amer
Riso amaro
1949 - 1hre 48 - VoStFr incrustés
DivX 5,0 | 512x408 pixels | Mp3 | 690 Mo




Riz amer
Riso amaro
1949 - 1hre 48 - VoStFr incrustés
---

---
Réalisation : Giuseppe De Santis
Scénario : Corrado Alvaro, Giuseppe De Santis, Carlo Lizzani, Carlo Musso, Ivo Perilli, Gianni Puccini
Dialogues : Franco Monicelli

Photobucket

Distribution:

Silvana Mangano : Silvana




Doris Dowling : Francesca




Vittorio Gassman : Walter
Photobucket

Raf Vallone : Marco
Photobucket

Maria Capuzzo : Giulia
Checco Rissone : Aristide
Nico Pepe : Beppe
Adriana Sivieri : Celeste
Lia Corelli : Amelia
Maria Grazia Francia : Gabriella
Dedi Ristori : Anna
Anna Maestri : Irene
Mariemma Bardi : Gianna
Isabella Zennaro : Rosa
Attilio Dottesio : Bruno
Mariano Englen : Cesare
Manlio Mannozzi : Alessandro
Carlo Mazzarella : Gianetto
Antonio Nediani : Erminio


Photobucket

Francesca (Doris Dowling) et Walter (Vittorio Gassman) sont un couple de jeunes délinquants. Ils viennent de dérober un collier de valeur dans un hôtel. Poursuivis par la police, ils se cachent dans un convoi de mondine en partance pour les rizières de la plaine du Pô. Francesca dissimule le collier que lui a confié Walter. Celui-ci, pensant passer ainsi inaperçu danse avec la jeune Silvana (Silvana Mangano) mais se fait repérer par les policiers et s'enfuit. Dans le train, Silvana est intriguée par Francesca et, pour l'aider, lui fait obtenir un travail de mondina clandestina (sans contrat).

Photobucket

Dans le dortoir, Silvana découvrant le recel de Francesca s'empare du collier à son tour. Pour éliminer Francesca, elle l'accuse d'être une « jaune ». Francesca est sauvée d'un probable lynchage par le sergent Marco Galli (Raf Vallone) qui pacifie les deux fronts opposés. Francesca réussit à entraîner d'autres compagnes irrégulières et à la fin convainc toutes les mondine d'engager une lutte commune pour obtenir d'être toutes embauchées régulièrement.
Silvana se confie finalement à Francesca, lui disant sa fatigue et son écœurement de l'exténuante vie de mondina. Elle lui restitue son butin. Marco a observé la scène. Francesca a fini par tomber amoureuse de lui mais lui s'est maintenant amouraché de Silvana.

Photobucket

L'arrivée de Walter, qui avait attendu au loin que la situation se calme, vient jeter le trouble lors d'une fête. Après avoir « emprunté » à nouveau le collier à Francesca, Silvana danse avec Walter au milieu des mondine et des ouvriers agricoles. Marc, voyant le collier, se dispute avec Silvana et, après avoir arraché le bijou de son cou, en vient aux mains avec Walter.
Walter révèle à Francesca que le collier volé est faux et la laisse là. Il courtise alors Silvana en lui offrant le collier sans lui parler de sa valeur. Éblouie à la perspective de la vie que lui offre Walter, Silvana devient sa maîtresse. La manœuvre de Walter n'est pas innocente : il est de mèche avec trois complices pour dérober la récolte de riz et il s'assure ainsi de l'aide de Silvana. Peu après avoir été couronnée Miss Mondina 1948, Silvana ouvre les vannes et inonde la rizière. Pendant que tous se démènent pour sauver les cultures, Walter peut fuir avec le riz.



Mais Francesca a compris. Réalisant que le vol du riz serait une tragédie pour les mondine, et que cet acte est tout à fait différent que de voler les riches, elle se tourne vers la seule personne susceptible de l'aider, Marco. Marco et Francesca affrontent Silvana et Walter. Les deux hommes se blessent mutuellement et le sort est entre les mains des deux femmes, armées de pistolets : après avoir entendu de la bouche de Francesca que Walter l'a trompée et utilisée, Silvana pointe le pistolet sur lui et fait feu.
En état de choc, vainement retenue par Francesca, Silvana se suicide. Les mondine lui rendent hommage jonchant son corps de riz, pendant que Francesca et Marco partent ensemble dans l'espoir d'un avenir meilleur.















Silvana Mangano
Doris Dowling

1 commentaire:

pierregr a dit...

Quel érotisme dans la scène de danse, le regard des hommes sur Silvana Mangano en dit long. A cette époque, la pilosité des femmes était visible dans bcp de films et ça ne dérangeait personne