jeudi 12 mai 2016

Carné-1938-Hôtel du Nord+Bonus


Hôtel du Nord
1938 - 1hre 40
AVI | H.264 | 720x528 | Mp3 | 1,8 Go


Hôtel du Nord
1938 - 1hre 40
---

---
Réalisation : Marcel Carné
Scénario d'après le roman d'Eugène Dabit
Adaptation : Henri Jeanson, Jean Aurenche
Dialogue : Henri Jeanson
Assistants réalisateur : Claude Walter, Pierre Blondy
Montage : René Le Hénaff, Marthe Gottié


Distribution:

Annabella : Renée, la fiancée de Pierre


Arletty : Mme Raymonde, la prostituée


Louis Jouvet : M. Edmond, le protecteur de Mme Raymonde

Jean-Pierre Aumont : Pierre, le fiancé de Renée
André Brunot : Émile Lecouvreur, le patron de l'hôtel
Jane Marken : Louise Lecouvreur, la patronne de l'hôtel
Paulette Dubost : Ginette Trimaux, la femme de Prosper
Bernard Blier : Prosper Trimaux, éclusier et donneur de sang

François Périer : Adrien, un client de l'hôtel
Henri Bosc : Nazarède, un truand qui recherche M. Edmond
Marcel André : le chirurgien
Raymone : Jeanne, la femme de ménage
Génia Vaury : L'infirmière
Andrex : Kenel, un habitué de l'hôtel
René Bergeron : Maltaverne, le gendarme
Jacques Louvigny : Munar, un habitué de l'hôtel
Armand Lurville : Le commissaire
René Alié : Un complice de Nazarède
Marcel Perès : Un client du restaurant de l'hôtel
Charles Bouillaud : Un inspecteur
Marcel Melrac : Un agent de police
Albert Malbert : Un client du restaurant de l'hôtel
Dora Doll : Une figurante au restaurant
Albert Rémy



« Atmosphère ? Atmosphère ? Est-ce que j'ai une gueule d'atmosphère ? »
Pierre et Renée ont décidé d'en finir avec la vie. Ils louent une chambre à l'Hôtel du Nord. Pierre tuera d'abord Renée et se suicidera ensuite. Mais après avoir tiré sur la jeune femme, Pierre hésite à se tuer, et l'arrivée d'un voisin l'empêche de mettre son projet à exécution. Il fuit et, le lendemain, se constitue prisonnier. Renée n'est que blessée. Elle tente de sauver et d'innocenter Pierre et, après sa condamnation, elle reste fidèle à le visiter en prison. Pierre d'abord résiste à l'amour de Renée et, s'accusant lui-même, cherche à se rendre odieux aux yeux de la jeune femme. Mais chez Renée, l'amour est plus fort et ils se marieront lorsque Pierre aura purgé sa peine.











Les suppléments



  • Entretien avec Marcel Carné
---

---
  • Bande annonce
---

---












--> Arletty

3 commentaires:

Joglous a dit...

Je l'ai en DVD, mais c'est une pierre angulaire du cinéma français qui mérite un gros MERCI !
Ah, Léonie ! Personne ne t'as remplacée !

Anonyme a dit...

Super classique :-)
Les répliques savoureuses abondent (tout le monde en connait au moins une) je revois toujours ce film avec plaisir. Merci beaucoup.

Thịt Chó a dit...

SUPER !!! Mille mercis, Ric Quidam !

JP