vendredi 13 mai 2016

Carné-1962-Du mouron pour les petits oiseaux

Photobucket
Photobucket
Du mouron pour les petits oiseaux
1963 - 2hres 46min
DivX 5,0 | 520x312 pixels | Mp3 | 693,5 Mo




Du mouron pour les petits oiseaux
1963 - 2hres 46
---

---
Réalisateur : Marcel Carné
Scénario : Marcel Carné et Jacques Sigurd, d'après le roman d'Albert Simonin
Dialogues : Jacques Sigurd
Assistant réalisateur : Jacques Corbel


Photobucket

Distribution:

Paul Meurisse (M. Armand qui élève des oiseaux)
Photobucket

Dany Saval (Lucie, entraîneuse)
Photobucket
PhotobucketPhotobucket
Photobucket

Suzy Delair (Antoinette, la femme du boucher)
---

---
Photobucket

Robert Dalban (L'inspecteur de police)
Photobucket

Roland Lesaffre (Le tailleur mystique)
Photobucket

France Anglade (La serveuse)
Photobucket

Joëlle Bernard (Gladys, une entraîneuse)
Photobucket

Jeanne Fusier-Gir (Mlle Pain, la vieille locataire)
Photobucket

Suzanne Gabriello (Mme Communal, la concierge de l'immeuble)
Photobucket

Jean Richard (Louis, le boucher)
Dany Logan (Jojo,le garçon boucher, chanteur de rock)
Jean Parédès (M. Fleurville, écrivain)
Jean-Marie Proslier (Albin, coiffeur)
Sabine André
Franco Citti (Renato, l'ami réfugié italien de Lucie)
Dominique Davray (La patronne de "L'Aquarium")
Sophie Destrade (Une amie de M. Armand)
Pierre Duncan (Victor, le truand libéré à la recherche de M. Armand)
Paul Faivre (L'oiselier)

Photobucket

Dans le pittoresque immeuble de Monsieur Armand, ancien truand devenu un respectable propriétaire, l'alerte concierge ne chôme pas. Comme le signale l'éternelle pancarte indicatrice, apposée sur sa porte, elle est au service de tous. Tous, ce sont, évidemment, les locataires, qui poursuivent chacun leur intérêt (très personnel) et souvent opposé à celui du voisin. Il y a Mademoiselle Lucie, entraîneuse de boîte de nuit qui, pour offrir une voiture à son amant napolitain, va se vendre au boucher du dessous, lequel a d'ailleurs été délesté, auparavant, de son portefeuille par sa propre épouse ; cette dernière, avec une partie de la somme prélevée, fait un joli cadeau à Jojo, le très jeune commis, son amant.

Photobucket

La mort d'une vieille aristocrate amène la police dans la maison. Monsieur Armand, ancien « client », ne tient pas à rester dans les lieux, d'autant plus qu'il craint le retour d'un complice auquel il a soustrait sa part de butin volé. Monsieur Armand achète donc la voiture que convoitait Lucie et s'enfuit avec elle vers la côte d'Azur. Mais Lucie a préparé son coup. A une station-service, elle plante là Monsieur Armand et part seule avec la voiture. en ignorant que le magot, qu'elle croyait encore caché dans une boîte de friandises, se trouve en réalité dans la vieille mallette à disques, que, bagage encombrant, elle jette dans une rivière.

Photobucket

DivX 5,0 | 520x312 pixels | Mp3 | 693,5 Mo 


4 commentaires:

paul a dit...

Magnifiques films.Totalement oubliés.
Un grand merci pour cette presque découverte.

Jacqueline Waechter a dit...

Merci pour vos multiples contributions et superbes choix, et de films et de photos et d'affiches...

Personnellement, j'ai une tendresse particulière pour Suzanne Gabriello
(Madame Communal)...

galmuchet a dit...

On savait faire les titres à l'époque :-)

Népo a dit...

J'adore ce film ! :)