mercredi 5 octobre 2016

Delannoy-1987-Bernadette

Bernadette
1987 - 2 hres
Xvid| 544x320 | Mp3 | 700 Mo


Bernadette
1987 - 2 hres
---

---
Réalisateur: Jean Delannoy
Assistants réalisateur: Olivier Beline, Marion Lary et Michel Leroy
Scénaristes: Robert Arnaut et Jean Delannoy



Distribution:

Sydney Penny : Bernadette Soubirous




Jean-Marc Bory : l'abbé Peyremale
Michèle Simonnet : Louise Soubirous
Roland Lesaffre : François Soubirous
Bernard Dhéran : le docteur Dozous
François Dalou : le commissaire Jacomet
Stephan Garcin : le jeune meunier Nicolau
Arlette Didier : Mme Milhet
Beata Tyszkiewicz : Mme Pailhasson
Michel Duchaussoy : Napoléon III
Frank David : Le receveur d'Estrade
Jean Davy : Monseigneur Laurence Bernard
Bernard Cazassus : le cafetier Duran
Elisabeth Kaza : la mère Vauzou
Henri Poirier : le maire Lacade

...


Lourdes, 1858. A nouveau expulsée, la famille Soubirous emménage dans l'insalubre cachot de la prison désaffectée. Bernadette a quinze ans, l'asthme qui la torture ne l'empêche pas d'être vive et gaie. Ce jour-là, le 11 février, elle part dans le froid, avec Toinette, sa soeur, et Baloum, son amie, ramasser du bois mort vers la falaise de Massabielle. Ses compagnes passent le gave peu profond en cet endroit, Bernadette hésite et, tandis qu'elle délace ses chaussures, un coup de vent léger la surprend. Cherchant d'où il vient, dans le calme qui l'entoure, elle regarde vers une grotte que forment les rochers et découvre une source de lumière, irradiant "d'une Dame habillée de blanc, plus que belle...". Sa soeur et Baloum qui, elles, n'ont rien vu, se hâtent de raconter cette étonnante histoire.



Les parents ont peur et interdisent le retour au gave, le curé Peyramale ne veut rien entendre; quant aux autorités, elles se gaussent ou s'irritent. Bernadette retourne à la grotte malgré toutes les interdictions, suivie de petites gens dont le nombre s'accroît au fur et à mesure des apparitions. Dix-huit fois, Bernadette en extase retrouve sa dame. La police, les médecins et l'Eglise tentent de réduire à rien cet événement insolite, mais Bernadette fait face. Lorsqu'au curé qui lui avait demandé le nom de la dame, elle rapporte la réponse: "Je suis l'immaculée conception", sans rien comprendre du sens de ces mots, celui-ci devient son plus ardent défenseur. Il fera construire une chapelle et aidera Bernadette à entrer au couvent St-Gildas à Nevers. Elle y mourra le 18 avril 1879.

 photo bernadette-03.jpg







Aucun commentaire: