vendredi 1 janvier 2016

Vecchiali -1974-Femmes femmes

Femmes femmes
1974 - 2hres
Generic MPEG-4 | 688x528 pixels | Mp3 | 1,32 Go




 photo aff_femmes_femmes-02.jpg
Femmes femmes
1974 - 2hres
---
---
Réalisateur: Paul Vecchiali   
Scénaristes et dialoguistes: Paul Vecchiali et Noël Simsolo

 photo femmes_femmes-01.jpg

Distribution:

Hélène Surgère    (Hélène)
 photo Helene_Surgere_femmes_femmes-01.jpg
 photo Helene_Surgere_femmes_femmes-02.jpg  photo Helene_Surgere_femmes_femmes-03.jpg

Sonia Saviange    (Sonia)
 photo Sonia_Saviange_femmes_femmes-02.jpg
 photo Sonia_Saviange_femmes_femmes-01.jpg  photo Sonia_Saviange_femmes_femmes-03.jpg

Michel Duchaussoy    (Lucien)
 photo femmes_femmes-03.jpg

Michel Delahaye    (le médecin)
Noël Simsolo    (Ferdinand)
Liza Braconnier    (la femme de Julien)
Huguette Forge    (la cliente)
Jean-Claude Guiguet    (le courtier)
Charles Level    (le livreur)
Henri Courseaux    (Antonin)
Claire Versane    (l'épicière)
Marcel Gassouk    (le patron du café)
Denise Farchy    (la consommatrice au café)

 photo femmes_femmes-02.jpg

Pour une comédienne, jouer s'avère une nécessité, même si l'on sait pertinemment que la gloire ne viendra plus. Elles sont deux, Hélène et Sonia, à partager le même appartement et les mêmes rêves. Pourtant, Sonia a renoncé au métier: tandis qu'Hélène court le cachet (un minable récital poétique de province ou un bout de rôle dans une dramatique T.V.), Sonia reste enfermée entre ses quatre murs où trônent les photos de vedettes illustres découpées dans "Cinémonde" ou "Ciné-Miroir", en compagnie de bouteilles d'alcool. Entourées d'un petit monde farfelu ou malheureux, les deux femmes entretiennent entre elles des rapports de complicité parfois haineuse où le théâtre a toujours sa part, chacune étant le public de sa partenaire. Le passé les réunit davantage, et surtout le même mari, dont elles ressassent les excentricités. Mais les rentrées d'argent se font rares: les lettres écrites par Sonia dans l'espoir de trouver un "client" pour Hélène ne lui rapportent qu'un obsédé ayant mal digéré son complexe d'Oedipe... A force de suspecter Sonia de sombrer dans l'éthylisme, c'est Hélène qui, curieusement, devient alcoolique, au point de voler du vin à l'étalage et de subir une sévère cure de désintoxication. Lorsqu'elle revient, c'est la fête: leur commun mari étant décédé, Hélène et Sonia héritent des deux-tiers de sa fortune. Les voici riches et parées comme des châsses, mieux, comme les stars qui embellissent les murs de leurs rêveries. Mais le réveil, toujours brutal, force Hélène à hurler soudain à la mort...

 photo Sonia_Saviange_femmes_femmes-04.jpg


 photo gr_femmes_femmes-01.jpg
 photo gr_femmes_femmes-02.jpg  photo gr_femmes_femmes-03.jpg  photo gr_femmes_femmes-04.jpg
 photo gr_femmes_femmes-05.jpg  photo gr_femmes_femmes-06.jpg  photo gr_femmes_femmes-07.jpg

1 commentaire:

Monde en Question a dit...

Merci pour ce partage. En attendant "Once More (Encore)", "Corps à coeur".