mardi 27 septembre 2016

Decoin-1958-La Chatte

La Chatte
1958 - 1hre 45
Generic MPEG-4 | 720x576 pixels | WMA | ± 615 Mo

 photo aff_la_chatte-02.jpg 
La Chatte
1958 - 1hre 45
---

---
Réalisation : Henri Decoin
Assistants réalisateur : Michel Deville, Edmond Agabra
Scénario : Henri Decoin, Jacques Rémy et Eugène Tucherer, adapté du roman de Jacques Rémy
Dialogue : Jacques Rémy

 photo la_chatte_03.jpg

Distribution:

Françoise Arnoul : Suzanne Ménessier dite Cora
 photo la_chatte_05.jpg

Bernard Blier : capitaine Debrun
 photo la_chatte_02.jpg

Roger Hanin : Pierre
André Versini : Henri
Bernhard Wicki : Bernard Werner
Mario David : un résistant
Kurt Meisel : capitaine Heinz Muller
Michel Jourdan : Olivier
Louison Roblin : Bernadette
Harald Wolff : colonel Richting
Marie Glory : la concierge
Pierre Mirat : cheminot
Lutz Gabor : ordonnance
Jacques Meyran : Fred, le barman
...

 photo la_chatte_01.jpg

Après la mort de son mari abattu par les Allemands, Cora prend sa place dans le réseau de la Résistance où elle prend le pseudonyme de« la Chatte ». Sa première mission est une réussite. Elle s'empare dans une usine des plans d'une nouvelle fusée que les Allemands expérimentent dans les Ardennes. Le soir même elle fait la connaissance d'un journaliste suisse, Bernard, avec qui elle sympathise très rapidement. En réalité, Bernard est un officier allemand qui en civil et sous une identité de « neutre », cherche seulement les aventures galantes.

 photo la_chatte_04.jpg

Le hasard veut que Bernard soit un parent de l'officier qui est chargé de retrouver Cora d'après un portrait robot. Or, en voyant ce portrait dans le bureau de son cousin, Bernard dit qu'il croit connaître cette femme. Bernard a désormais pour mission de faire arrêter Cora et tous les membres du réseau. Aimant réellement là jeune femme, il accepte un marché : il donnera tous les renseignements sur le réseau à condition que Cora ait finalement la vie sauve. Tous les résistants sont arrêtés, excepté leur chef. Cora est libérée comme promis. Tandis que Bernard part pour le front russe, la jeune femme est abattue par le chef du réseau qui croit que c'est elle qui a trahi ses compagnons.

 photo la_chatte_06.jpg

 photo gr_la_chatte-03.jpg
 photo gr_la_chatte-04.jpg  photo gr_la_chatte-01.jpg  photo gr_la_chatte-02.jpg  photo gr_la_chatte-06.jpg
 photo gr_la_chatte-05.jpg



 photo francoise_arnoul_037.jpg

2 commentaires:

bronson 73 a dit...

Inspirés de faits réels survenus durant l'occupation, un film très bien ficelé. Sombre comme l'époque, efficace comme Decoin.
Merci

Marcel Trucmuche a dit...

Avec la reconnaissance éternelle de qui vous savez...