mardi 30 août 2016

de Broca-1968-Le Diable par la queue


Le Diable par la queue
1968 - 1hre 35
Generic MPEG-4 | 712x432 | Mp3 | 1 Go


Le Diable par la queue
1968 - 1hre 35
---

Court extrait
---
Réalisation : Philippe de Broca
Scénario : Daniel Boulanger, Philippe de Broca


Distribution:

Yves Montand : Le baron César Maricorne

Jean-Pierre Marielle : Jean-Jacques Leroy-Martin - le play-boy

Jean Rochefort : Georges, comte de Coustines

Madeleine Renaud : la marquise

Maria Schell : Diane, comtesse de Coustines


Marthe Keller : Amélie, baronne de Coustines


Clotilde Joano : Jeanne


Claude Piéplu : Monsieur Patin

Tanya Lopert : Cookie

Xavier Gélin : Charly - le garagiste
Jacques Balutin : Max - le premier complice
Pierre Tornade : Schwartz - le second complice
Janine Berdin : Madame Passereau
Charles Mallet : Le commissaire
Philippe De Broca : Un touriste suédois



Dans un château délabré du xviie siècle, propriété d'une famille de nobles désargentés, on attire les touristes avec la complicité du garagiste local. Jusqu'au jour où arrivent un séduisant gangster et ses deux complices qui transportent le butin de leur dernier méfait. La famille de châtelains n'a aucunement l'intention de laisser passer une pareille aubaine.









Clotilde Joano

7 commentaires:

Anonyme a dit...

plus aucun souvenir de ce film, Marielle en plus , je prends.

merci beaucooooup

haelia a dit...

Merci. Je prends malgré les plus grandes craintes au sujet du jeu d'Yves Montand.

Son cabotinage dans les rôles comiques m'a toujours exaspéré.

Mais nostalgie quand tu nous tiens... et je n'ai jamais vu ce film

bpesti a dit...

Bonsoir.
Je suis allé chercher à la Médiathèque l'unique exemplaire sur DVD de ce film. Cette nuit avec Fairuse je le transformerai en AVI et je te communiquerai l'adresse sur Megaupload.
Une fois de plus, je ne peux que te dire ma profonde admiration pour ton travail et pour tes choix. Ta contribution à la culture cinématographique française est certainement plus utile que toutes ces organisations (bidons) de la francophonie internationale.
Continue ton oeuvre, s'il te plait.
Que le soleil brille toujours pour toi !
bpesti.

Rosq a dit...

@haelia
Tu aurais tort de te priver. Yves Montand "cabotine" si tu le veux, mais ici: il excelle surtout, selon.
Le rôle d'un acteur est de mouvoir, d'émouvoir. Pas de rester neutre. Il peut donc décevoir, ou transcender.
L'as-tu vu dans son dernier film YP5 ?
C'est l'exact registre opposé.
Et il faut de la considération pour un homme auquel on a manqué de respect jusqu'au bout.
C'est très grave que de ne pas respecter, même le repos de la mort. Cela en dit long.
En tous cas dans ce film YP5 (film trop méconnu) et juste avant de s'effacer, il conserve son talent, sa saveur, avec en supplément, une nuance de modestie qui lui confère une dimension exceptionnelle et très singulière.
Mais ce film est à déconseiller, car il n'est pas Grand public, justement, pour les raisons évoquées. En clair, il ne cabotine pas, ainsi que tu le soulignes. Il joue au plus juste, pour lui, pour nous, et sans fioritures.
Si tu l'a vu, reviens nous donner ton avis, STP, car cela devient intéressant.

AlphonseTB a dit...

Bravo à vous deux. Ce que vous faites est remarquable. ;)

Anonyme a dit...

Un film fantastique, je l'ai vu à sa sortie.
Par les temps qui courent, ça rince la tête.
Merci !

Haelia a dit...

Bonjour Rosq.

Lorsque je l'aurais vu, je pourrais en parler. C'est surtout dans ses rôles comiques que je ne l'apprécie pas.
Et je ne connais pas YP5.

Merci à Francomac, à Bpesti et à plus tard...