mercredi 5 mars 2014

Verneuil-1991-Mayrig


Mayrig
1991 - 2hres 14
Generic MPEG-4 | 512x336 | Mp3 | 991,7 Mo



 photo aff_mayrig-02.jpg
Mayrig
1991 - 2hres 14
---
---
Réalisateur: Henri Verneuil   
Assistants réalisateur: Antoine Garceau, Patrick Malakian et Maria Moutot-Tolomio   
Scénariste et auteur de l'oeuvre originale: Henri Verneuil

 photo mayrig-01.jpg

Distribution:

Claudia Cardinale : Araxi (Mayrig) Zakarian, mère d'Azad
 photo claudia_cardinale_mayrig-01.jpg
 photo claudia_cardinale_mayrig-02.jpg  photo claudia_cardinale_mayrig-03.jpg
 photo claudia_cardinale_mayrig-04.jpg

Omar Sharif : Hagop Zakarian, père d'Azad
 photo mayrig-03.jpg

Richard Berry : Azad Zakarian (voix)
Nathalie Roussel : Gayane, tante d'Azad
---
---
 photo NathalieRoussel-2.jpg  photo NathalieRoussel-3.jpg
 photo NathalieRoussel-1.jpg

Serge Avédikian : Vasken Papazian
Michèle Bardollet : Madeleine
Christian Barbier : Le père Pignon
Isabelle Sadoyan : Anna, tante d'Azad
 photo mayrig-04.jpg

Jacky Nercessian : Apkar, ami de la famille
Cédric Doucet : Azad âgé de 7 ans
Tom Ponsin : Azad âgé de 12 ans
Stéphane Servais : Azad âgé 20 ans
Jean-Pierre Delage : Le Docteur Philibert
Nicolas Silberg : L'avocat
Denis Podalydès : Soghomon Tehlirian

 photo mayrig-02.jpg

1921. Un jeune homme tue un diplomate turc dans la rue. Il est arrêté et jugé. C'est un Arménien, Tehlirian. Son procès devient celui du génocide arménien. Après la révélation des nombreuses atrocités commises par les Turcs, il est acquitté. La nouvelle remplit de joie la famille Zakarian (papa, maman et les deux tantes Anna et Gayane) qui vient d'arriver à Marseille avec un bateau de réfugiés. Ils sont accueillis par un ancien ouvrier du père.

 photo mayrig-11.jpg

L'appartement où ils s'installent est minuscule et ils se heurtent au racisme des voisins. Toute la famille est dévouée au bonheur et à la réussite du petit Azad. Il faut lui trouver la meilleure école. Son père fait le double d'heures à l'usine, sa mère devient couturière pour arriver à lui payer ses études au collège Saint-Hilaire. Mais la réalité de l'école est moins rose: Azad s'y heurte à nouveau à l'ostracisme de ses camarades.

 photo mayrig-07.jpg

Il réussit pourtant de brillantes études. Un jour, il découvre le cinéma et annonce son intention d'en faire. Consternation! Pour ne pas faire de chagrin à ses parents, il prétend alors vouloir devenir ingénieur. Il part pour une nouvelle école. Ses parents achètent un magasin de couture. Sa tante Anna meurt: c'est son premier gros chagrin. Il est reçu à ses examens, mais préfère passer l'après-midi avec une femme mûre qui l'a dragué dans un bar que prévenir tout de suite ses parents. Ceux-ci sont convaincus de son échec. Il rentre les rassurer et valse avec sa mère dans la rue.

 photo mayrig-08.jpg  photo mayrig-09.jpg

Generic MPEG-4 | 512x336 | Mp3 | 991,7 Mo

 photo gr_mayrig-01.jpg
 photo gr_mayrig-10.jpg

Aucun commentaire: