jeudi 17 avril 2014

Lang-1922-Docteur Mabuse le joueur

Docteur Mabuse le joueur
Doktor Mabuse, der Spieler
1922 - 4hres 30 - VoStFr
Generic MPEG-4 | 640x486 pixels | Mp3 | ± 1,4 Go


 photo 29_027_L135_Q_p22_655189.jpg 
Docteur Mabuse le joueur
Doktor Mabuse, der Spieler
1922 - 4hres 30 - VoStFr

 photo mabuse_joueur_06.jpg

Réalisation : Fritz Lang
Scénario : Thea von Harbou, d'après le roman de Norbert Jacques

 photo mabuse_joueur_07.jpg

Distribution:

Rudolf Klein-Rogge : le docteur Mabuse
 photo mabuse_joueur_05.jpg

Aud Egede Nissen : Cara Carozza, la danseuse
 photo mabuse_joueur_02.jpg

Gertrude Welcker : la comtesse Told
Alfred Abel : le comte Told
Bernhard Goetzke : le procureur von Wenk
Paul Richter : Edgar Hull
Robert Forster-Larrinaga : Spoerri


 photo mabuse_joueur_08.jpg

Après avoir révélé son talent de cinéaste innovateur avec Les Trois Lumières (Der Müde Tod) l'année précédente, Fritz Lang confirme avec ce film qu'il est un créateur de génie et un maître de l'expressionnisme allemand (même s'il en refusait l'étiquette) avec Ernst Lubitsch et F.W. Murnau.

 photo mabuse_joueur_01.jpg

Adapté du roman de Norbert Jacques par Thea von Harbou, Le Docteur Mabuse (Dr. Mabuse, der Spieler) se veut une peinture de la société allemande sous la fragile République de Weimar. Fritz Lang y met en scène le docteur Mabuse, un génie du crime dont l'ambition est d'étendre son pouvoir à toute la ville (Berlin) et à tous les hommes. D'une durée de 297 minutes en version restaurée, la fresque était à l'origine présentée en deux parties : Dr Mabuse, der Spieler - Ein Bild der Zeit (Tableau d'une époque) et Inferno - Menschen der Zeit (Hommes d'une époque).
Le film s'ouvre sur une opération de spéculation boursière magistralement orchestrée par le docteur Mabuse (1re séquence). On retrouve ensuite le docteur Mabuse sous son identité officielle donnant une conférence sur la psychologie (2e séquence) puis le film relate ses exactions et les efforts du procureur von Wenck pour y mettre un terme. Le titre de joueur est lié à un lieu central de l'action, un cercle de jeu clandestin où le docteur Mabuse croise une bourgeoisie désœuvrée et exerce ses pouvoirs d'hypnose et de suggestion. C'est notamment là qu'il rencontre le comte Told et que, épris de la comtesse, il va s'acharner à précipiter sa déchéance.

 photo mabuse_joueur_03.jpg

En dehors de l'esthétique visuelle expressionniste qui compte pour beaucoup dans la fascination qu'exerce le film, Le Docteur Mabuse est remarquable par son montage créatif. Alors que Fritz Lang avait pu s'inspirer de la série des Fantômas de Louis Feuillade (on pense notamment aux plans du criminel face caméra pour marquer les temps forts selon le déguisement du criminel), il inaugure une nouvelle dimension de la narration cinématographique où l'action ne se déroule pas simplement dans le plan mais où chaque plan, chaque coupe vise à créer l'émotion, le suspense et donc un rythme, une tension propre à l'histoire racontée. On raconte qu'Eisenstein, subjugué par ce montage, se serait acharné à démonter et remonter une copie pour le comprendre.

 photo mabuse_joueur_04.jpg

  • Première partie : Le Joueur, une image de notre temps.
  • Deuxième partie : Inferno, une pièce sur les hommes de ce temps.

 photo mabuse_joueur_09.jpg

 photo docteur-mabuse-1922-01-g.jpg


Aud Egede Nissen

1 commentaire:

Ahonymus a dit...

Merci pour tous ces muets de Lang si difficiles à trouver dans de bonnes copies. C'est merveilleux!