mercredi 16 avril 2014

Lelouch-1966-Un homme et une femme

Un homme et une femme
1966 - 1hre 45
AVI | H.264 | 720x400 | Mp3 | 1,6 Go


Un homme et une femme
1966 - 1hre 45
---

---
Réalisation : Claude Lelouch
Scénario : Claude Lelouch et Pierre Uytterhoeven
Musique : Francis Lai (compositeur) et Pierre Barouh


Distribution:

Anouk Aimée : Anne Gauthier


Jean-Louis Trintignant : Jean-Louis Duroc

Pierre Barouh : Pierre Gauthier
Valérie Lagrange : Valérie Duroc

Simone Paris : La directrice de la pension
Antoine Sire : Antoine Duroc
Souad Amidou : Françoise Gauthier
Henri Chemin : L'autre pilote
Yane Barry : La maîtresse de Jean-Louis
Paul Le Person : Le pompiste
Gérard Sire : Le speaker radio
Gérard Larrousse, Clive Roberts : Les pilotes de rallye




Anne Gauthier et Jean-Louis Duroc, trente ans tous les deux, se rencontrent par hasard à Deauville, où ils viennent rendre visite à leurs entants respectifs, en pension dans un home. Poussés l'un vers l'autre, amenés à mieux se connaître, les deux jeunes gens voient grandir entre eux une tendre amitié. Mais Anne parle sans cesse de son mari, avec passion. En réalité, celui-ci, cascadeur, s'est tué deux ans plus tôt et son souvenir ne cesse de l'obséder. Elle le dit à Jean-Louis. Au cours d'un prochain week-end, c'est au tour de Jean-Louis d'avouer à Anne son propre passé. Lui-même, coureur automobile, a eu un très grave accident ; sa femme, qui le crût perdu, s'est tuée par désespoir. Ainsi ces deux êtres, veufs, seuls, à l'âge des premiers bilans, des doutes et de l'espoir, se croisent. Mais le rallye de Monte-Carlo sépare Anne de Jean-Louis.



Jean-Louis dispute l'épreuve avec maestria. Anne lui envole un télégramme : Bravo, je vous aime. L'amour s'impose à lui : il aime Anne et ne peut plus vivre sans elle. Au volant de sa Mustang, il coure la rejoindre ; c'est samedi, le week-end, elle est à Deauville. Il fonce donc à Deauville. Des heures et des heures de route, sans sommeil, pour revoir celle qu'il aime, la tenir dans ses bras. Ce moment de bonheur sera aussi celui de la vérité : au moment de devenir amants, Anne se refuse, possédée par l'image de son mari mort. Est-ce l'échec ? L'échec d'une rencontre, d'un amour ? Jean-Louis, déçu, regagne Paris, seul. Anne a pris le train. A la gare St-Lazare, Jean-Louis est là. Laisser passer cette chance exceptionnelle ? Vraiment trop bête, trop lâche ! Anne lui tombe dans les bras. Le bonheur ? Certainement.


  • Palme d'or du Festival de Cannes 1966
  • Oscar du meilleur film étranger
  • Nomination à l' Oscar du meilleur réalisateur - Claude Lelouch
  • Oscar du meilleur scénario original - Claude Lelouch et Pierre Uytterhoeven
  • Golden Globe du meilleur film étranger
  • Golden Globe du meilleur réalisateur - Claude Lelouch
  • Golden Globe de la meilleure actrice dans un film dramatique - Anouk Aimée
  • Golden Globe de la meilleure musique de film - Francis Lai



Les suppléments


  • Présentation par Max Allemend
  • Bande annonce
---

---
445 Mo



Aucun commentaire: