jeudi 31 juillet 2014

Carle-1981-Les Plouffe


Les Plouffe
1981 - 2hres 49
DivX 5,0 | 704x400 | Mp3 | 1,3 Go



 photo aff_plouffe-01.jpg
Les Plouffe
1981 - 2hres 49
---
<
---
Réalisateur: Gilles Carle   
Assistants réalisateur: Pierre Plante, Marie Thébergé et Pierre Magny   
Scénaristes: Gilles Carle, Roger Lemelin et Jacques Vigoureux   
Auteur de l'oeuvre originale: Roger Lemelin

 photo plouffe-01.jpg

Distribution:

Gabriel Arcand : Ovide Plouffe, le fils
 photo Capturedrsquoe3010cran2014-07-31a3000111403.jpg

Pierre Curzi : Napoléon Plouffe, le fils
 photo plouffe-06.jpg

Serge Dupire : Guillaume Plouffe, le fils
 photo plouffe-08.jpg

Denise Filiatrault : Cécile Plouffe, la fille
 photo plouffe-07.jpg

Émile Genest : Théophile Plouffe, le père
 photo plouffe-03.jpg

Juliette Huot : Joséphine Plouffe, la mère
 photo plouffe-02.jpg

Anne Létourneau : Rita Toulouse
 photo plouffe-04.jpg

Donald Pilon : Stan Labrie
 photo plouffe-05.jpg

Stéphane Audran : Mme Boucher
Paul Berval : Onésime Ménard
Jean-Pierre Cartier : L’aumonier
Daniel Ceccaldi : Le Père Alphonse
Georges Delisle : Père Lelièvre
Paul Dumont : Tom Brown
J. Léo Gagnon : Rosario, le bedeau
Amulette Garneau : Ramona
Marc Gélinas : Jos Bonefon
Claude Grisé : Docteur au sanatorium
Rémi Laurent : Denis Boucher
Louise Laparé : Jeanne Duplessis
Denis Lavergne : François Thibodeau
Gérard Poirier : Curé Folbèche
Gilles Renaud : Phil Talbot
Jean Ricard : Cardinal Villeneuve
Ghyslain Tremblay : Frère Léopold

 photo plouffe-10.jpg

Dans les années 1930 et 1940, la famille Plouffe est une famille typique de la ville de Québec secouée par la guerre et la crise économique. Nous suivons les différents membres de la famille dans leur vie souvent difficile. Le père de famille, Théophile, ancien champion cycliste, travaille dans une imprimerie. À la veille de la retraite, c’est un nationaliste contre la conscription, pour qui il n’est pas question que ses fils aillent se faire tuer à la guerre. L’aîné, Napoléon, cherche un emploi et peut-être une compagne. Guillaume, le sportif, est obnubilé par le seul baseball. Celui que la mère Plouffe a destiné à la vocation religieuse, Ovide, est l’intellectuel du groupe familial, amoureux de l’Opéra. À quarante-deux ans, Cécile est encore célibataire et secrètement amoureuse d’un chauffeur d’autobus marié avec les risques de scandale que cet amour implique. La mère de famille, Joséphine, dévote et dévouée, protège tous ses enfants.

 photo plouffe-11.jpg

  • 1981 Prix international de la Presse au Festival des films du monde de Montréal
  • 1982 Prix L.-E.-Ouimet-Molson
  • 1982 Prix Génie pour la meilleure réalisation : Gilles Carle
  • 1982 Prix Génie pour le meilleur scénario adaptant un œuvre originale d’un autre média : Gilles Carle et Roger Lemelin
  • 1982 Prix Génie de la meilleure actrice dans un rôle de soutien : Denise Filiatrault
  • 1982 Prix Génie de la meilleure direction artistique : William McCrow
  • 1982 Prix Génie de la meilleure musique : Stéphane Venne et Claude Denjean
  • 1982 Prix Génie de la meilleure chanson : Stéphane Venne (pour "Il était une fois des gens heureux", interprétée par Nicole Martin)
  • 1982 Prix Génie du meilleur dessin de costumes : Nicole Pelletier

 photo plouffe-13.jpg

DivX 5,0 | 704x400 | Mp3 | 1,3 Go
Imagerie

  photo plouffe-12.jpg

2 commentaires:

bertys a dit...

Merci pour les Plouffe, vu et revu avec tant de plaisir.
Il faudrait rajouter le crime d'Ovide Plouffe, de Denys Arcand, hommage à Gilles Carle et son petit monde

Anonyme a dit...

Merci pour votre travail. Je monte un cours sur Les Plouffe et les captures d'écran me furent utiles.