mardi 12 août 2014

Enrico-1971-Boulevard du rhum

Boulevard du rhum
1971 - 2hres 15
DivX 5,0 | 696x416 pixels | Mp3 | 688,2 Mo



Boulevard du rhum
1971 - 2hres 15
---

---
Réalisateur: Robert Enrico
Auteur de l'oeuvre originale: Jacques Pécheral
Dialoguistes: Robert Enrico et Pierre Pelegri

Photobucket

Distribution:

Lino Ventura : Cornelius van Zeelinga
Photobucket

Brigitte Bardot : Linda Larue




Bill Travers : Sanderson
Clive Revill : Lord Hammond
Jess Hahn : Piet (Big Dutch)
Antonio Casas : Wilkinson
Andréas Voutsinas : Alvarez
Guy Marchand : Ronald
---

---
Jack Betts : Renner • Roger Jacquet : Loisel • Marc Eyraud : le toubib • Stéphane Fey : Searle • Joe Turner : Mac Allistair • Robert Lombard : Remus • Henry Czarniak : Cantacas • José María Caffarel : le notaire • Vicente Roca : Eusebio • Marc Dudicourt : le metteur en scène • Albert Simono : Evans • Philippe Rouleau : un invité • Bob Asklöf : un tireur • Van Doude : un invité • Cathy Rosier : Diana • Ursula Kubler : Jenny • Lucienne Hamon : une invitée • Tanya Lopert : Zelda • Florence Giorgetti : une invitée • Saturno Cerra • Manuel de Blas • José Manuel Martín : le policier panaméen • Sergio Mendizábal • Nathalie Courval : une invitée • Nancy Holloway : la chanteuse • La Polaca : Catharina • Darling Légitimus : la femme qui fredonne • Dan van Husen : un tireur • Charles Dalin : un ami de Linda • Lorenzo Robledo : un tueur • Raoul Guylad : un invité • Sylvain Lévignac : L'homme de barre



1925, la Prohibition. Lorsque Cornélius s'éveille, encore groggy, les bouteilles de rhum gisent sur la plage. Et les sirène de la police hurlent. Cornélius se dit qu il n'a pas échappé aux garde-côtes, la veille, pour tomber entre les mains de la police aujourd'hui. Il vole une voiture et s'enfuit au Mexique. Et six mois plus tard, riche, il revient à la Jamaïque à bord de « La Dame de mon coeur ». C'est par hasard que Cornélius entre dans un cinéma où l'on projette « La panthère amoureuse ». La vedette en est la célèbre Linda Larue. Ebloui, amoureux fou, Cornélius se met à sillonner les mers pour admirer les exploits cinématographiques de Linda. Et un jour à Cuba, il la rencontre en chair et en os. La star, entourée de sa cour snob, se moque d'abord de son soupirant, mais finit par tomber dans les bras de cet ours timide.

Photobucket

Mais l'organisateur du syndicat des « rum-runners », Sanderson oblige Cornélius à appareiller avec un chargement important d'alcool. Qu'à cela ne tienne, Linda et ses malles embarquent aussi sur « La Dame de mon coeur ». Et quand la bataille se déchaîne entre les garde-côtes et les trafiquants, elle fait preuve d'un sang-froid merveilleux ! Hélas, inconstante, Linda décide d'épouser un noble anglais. mais n'oublie pas pour cela son cher « Corny ». Jaloux, l'anglais provoque Cornélius. Les rivaux s'expliquent justement au sabre lorsque survient la police. 1933 : la Prohibition est abolie. Tandis que les « rum-runners » fêtent leur libération par une formidable bagarre, Cornélius assiste au premier film parlant de Linda, intitulé « La bataille du boulevard du Rhum » : sur l'écran, battant des cils, Linda chante - chante rien que pour lui - « Plaisir d'amour

Photobucket

DivX 5,0 | 696x416 pixels | Mp3 | 688,2 Mo
http://jheberg.net/captcha/enrico71-bl-durome/
 Imagerie







Aucun commentaire: