mardi 19 août 2014

Mikhalkov-1994-Soleil trompeur

 photo aff1.jpg 
Soleil trompeur
(Utomlyonnye solntsem)
(Утомлённые солнцем)
1994 - 2hres 35 - VoStFr (.srt)
Genewric MPEG-4 | 720x432 pixels | AC3 | 1,8 Go



 photo aff2.jpg  
Soleil trompeur
(Utomlyonnye solntsem)
(Утомлённые солнцем)
1994 - 2hres 35 - VoStFr (.srt)
---

Court extrait
---
Réalisateur, scénariste et producteur : Nikita Mikhalkov
Scénariste : Rustam Ibragimbekov

 photo soleil-trompeur-1994-06-g-1.jpg

Distribution :

Oleg Menshikov (Dimitri \'Mitya\')
Nikita Mikhalkov (le col. Sergei Petrovich Kotov)  
Ingeborga Dapkunaïte(Marusia)
 photo capture_d_ecran_2009-12-16_a_084624.jpg

Nadezhda Mikhalkova(Nadya)
 photo capture_d_ecran_2009-12-16_a_081745.jpg

André Oumansky(Philippe) 
Vyacheslav Tikhonov (Vsevolod) 
Svetlana Kryuchkova (Mokhova) 
Vladimir Ilyin (Kirik) 
Alla A. Kazanskaya (Lidiya Stepanovna) 
Nina Arkhipova (Yelena Mikhajlovna) 
Avangard Leontyev (le chauffeur) 
Inna Ulyanova (Olga Nikolayevna) 

 photo capture_d_ecran_2009-12-16_a_081139.jpg

1936. Un dignitaire du régime soviétique, Sergueï Petrovitch Kotov, Colonel de l’Armée Rouge et communiste convaincu, séjourne dans sa datcha des environs de Moscou. Il y goûte avec son épouse Maroussia et sa fillette Nadia, un repos sans nuages. Tolérant, il accepte avec bienveillance la compagnie des membres de la famille de Maroussia, intellectuels bourgeois et hostiles au communisme. Survient alors Mitia, disparu depuis 10 ans. Recueilli autrefois par le père de Maroussia, il avait vécu avec celle-ci une passion brève et interrompue par son départ pour la France. Maroussia a appris à aimer son mari, homme bon et droit. Mais Mitia revient en traître : devenu agent de la police politique de Staline, il est chargé d’arrêter Sergueï, suspect d’idéalisme.

 photo capture_d_ecran_2009-12-16_a_081828.jpg

  • Ce film a été récompensé au festival de Cannes par le Grand Prix du jury et par un oscar.

 photo Capturedrsquoe3010cran2009-12-16a3000081039.jpg


Ingeborga Dapkunaïte

1 commentaire:

Francis a dit...

Un classique du cinéma Russe. A ne pas rater ! Excellent upload Richard.