vendredi 18 novembre 2016

Duras-1969-Détruire dit-elle + Document

Détruire dit-elle
1969 - 1hre 33
Xvid-4 | 720x464  | AC3 | 1,2 Go



Détruire dit-elle
1969 - 1hre 33
---

---
Réalisateur: Marguerite Duras
Scénariste: Marguerite Duras
Dialoguiste: Marguerite Duras

Photobucket

Distribution:

Nicole Hiss (Alissa)
Photobucket

Michael Lonsdale (Stein)
Photobucket

Catherine Sellers (Elisabeth)
Photobucket

Daniel Gélin (Bernard)
Photobucket

Henri Garcin (Max Thor)
Photobucket

Une grande maison Directoire dans un parc ombragé, semé de chaises longues, de tables et de parasols, où les hôtes - pensionnaires, estivants, malades - peuvent se reposer à leur gré.Une jeune femme solitaire, silencieuse, étendue de longues heures sur un fauteuil de repos intrigue deux clients de cet hôtel : Stein, israélite qui se dit « toujours tremblant, dans une incertitude tremblante » et Max Thor, jeune professeur et écrivain en puissance. Les deux hommes en viennent assez vite aux confidences. Thor attend dans trois jours sa jeune femme, Alissa, une de ses étudiantes épousée deux ans plus tôt. Alissa survient, observe ce milieu étrange où son mari est venu se reposer.

Photobucket

Des bruits de balles de tennis, le chant des oiseaux,le bruissement des feuillages, le mirage de la forêt proche, tentation mystérieusement redoutable. Stein tombe amoureux d'Alissa, et l'aime par transfert à travers les ébats nocturnes qu'il perçoit, chaque nuit, caché dans l'ombre du parc, tandis que la chambre du couple est inondée de lumière. Un silence pesant, l'exaltation de la nuit nimbent ce monde d'insomniaques. Alissa est entrée en contact avec la jeune femme solitaire, Elisabeth Alione. Elisabeth est mariée, vit à Grenoble ; elle a une fille de 14 ans, Anita. C'est l'âge difficile. Elisabeth confie à Alissa qu'elle se remet d'un accouchement malheureux, un enfant mort-né.

Photobucket

La poussant dans ses confidences, Alissa découvre le secret d'Elisabeth, un amour caché, le remords, le désir de sauvegarder les conventions bourgeoises. Le mari d'Elisabeth arrive quelques jours plus tard pour ramener son épouse guérie à Grenoble. Il trouve ces quatre amis heureux de leur nouvelle amitié. Au cours d'un repas, le « bourgeois » grenoblois, Bernard Aliène, se verra cerné, interrogé, mis sur le gril, se prêtant à ces critiques et investigations avec sincérité et naïveté. Chacun des protagonistes semble, en cet instant, avoir tout oublié de son passé, de ses angoisses, de ses problèmes, pour aller vers autre chose. Tout est détruit,mais quel monde succédera à cette destruction ?

Photobucket



Lien de téléchargement: https://uptobox.com/of2y0s2adted

Document



474 Mo


Lien de téléchargement: https://uptobox.com/kwkk8nj4spgx

Photobucket

1 commentaire:

ericbis2 a dit...

Duras, du moins son cinéma, est très rare, en vidéo (quelques dvd, tardifs), sur les chaines cinéma ou en salles... hormis "India Song", ses films ne sont que très rarement visibles. un grand merci d'exhumer tous ces titres, qui seront pour moi, une découverte pour la plupart. Pourtant, c'est un cinéma bouleversant, quand on sait le regarder. merci, vraiment