dimanche 26 octobre 2014

Farwagi-1970-Le temps de mourir


Le temps de mourir
1970 - 1hre 21
Generic MPEG-4 | 704x420 | Mp3 | 1,3 Go



 photo aff_gr_temps_mourir-2.jpg
Le temps de mourir
1970 - 1hre 21
---
---
Réalisateur: André Farwagi   
Assistants réalisateur: Patrick Bureau et Philippe Leriche   
Scénaristes et dialoguistes: André Morineau et André Morineau   

 photo temps_mourir-1.jpg

Distribution:

Anna Karina (la jeune femme)
 photo anna_karina_temps_mourir-1.jpg
 photo anna_karina_temps_mourir-2.jpg
 photo anna_karina_temps_mourir-3.jpg
 photo anna_karina_temps_mourir-4.jpg
 photo anna_karina_temps_mourir-5.jpg
 photo anna_karina_temps_mourir-6.jpg
 photo anna_karina_temps_mourir-7.jpg
 photo anna_karina_temps_mourir-8.jpg
 photo anna_karina_temps_mourir-9.jpg
 photo anna_karina_temps_mourir-10.jpg
 photo anna_karina_temps_mourir-11.jpg
 photo anna_karina_temps_mourir-12.jpg
 photo anna_karina_temps_mourir-13.jpg


Bruno Cremer (Max Topler)
 photo temps_mourir-3.jpg

Jean Rochefort (Hervé Breton)
 photo temps_mourir-2.jpg

Billy Kearns (Helmut)
 photo billy-kearns.jpg

Daniel Moosmann (Marco)
 photo daniel-moosmann.jpg

Lara Koski (l'infirmière)
 photo lara-koski.jpg

Catherine Rich (Isabelle Breton)
 photo catherine-rich-1.jpg  photo catherine-rich-2.jpg

Yanti Somer (l'hôtesse)
 photo yanti-somer.jpg

Michel Beaune (Castagnac)
Jacques Debary (le médecin)
Gaëtan Noël (l'informaticien)
Georges Ser (Martin)

 photo temps_mourir-4.jpg  photo temps_mourir-5.jpg

Max Topfer, un homme d'affaires à la réussite presque mythique et qui vit en solitaire, entouré de gardes du corps, reçoit un jour un film, échappé des mains d'une cavalière blessée dans une chute de cheval. Le film montre l'assassinat de Max Topfer par un tireur inconnu. Max essaie d'abord de se renseigner auprès de la jeune blessée. Mais elle est amnésique, ignore jusqu'à son propre nom. On s'aperçoit peu à peu qu'elle a seulement la « mémoire du futur ». Des recherches menées à l'aide de fichiers et d'ordinateurs révèlent que le tireur inconnu est le P.D.G. d'une puissante société de tourisme. Max le fait kidnapper et le séquestre dans sa villa. Le P.D.G., ne comprenant rien à ce qui lui arrive, prend Max pour un fou.

 photo temps_mourir-6.jpg  photo temps_mourir-8.jpg

Max lui montre le film. Le P.D.G. arrive à le convaincre que s'il détruit le film, il supprime, par là même, la menace de mort qui pèse sur lui. La pellicule brûlée, le P.D.G. est relâché. Et pourtant, Max ne cesse de se tourmenter. D'autant plus que la jeune fille lui dit que cette nuit est la nuit du meurtre. Et en effet, le P.D.G. revient. C'était, en fait, une innocente visite qu'il voulait rendre à Max pour présenter à sa femme les lieux de sa détention. Max a tiré sur la femme du P.D.G., croyant l'atteindre lui. Elle est blessée à mort. Un garde du corps emmène le P.D.G. dans sa voiture pour qu'il ne puisse se venger de Max. Mais un accident survient. Le P.D.G. en sort vivant, s'élance vers la villa de Max, y ramasse un pistolet abandonné sur le sol, et exécute, comme le film l'avait prévu, Max Topfer.

 photo temps_mourir-7.jpg

Generic MPEG-4 | 704x420 | Mp3 | 1,3 Go

  photo aff_gr_temps_mourir-3.jpg


Anna Karina

2 commentaires:

Caprice Royal a dit...

Un grand, très grand merci ! C'est toujours une joie d'avoir un film avec Bruno Cremer :-)

dr franknfurter a dit...

"Étrange, troublant sont ainsi les premiers adjectifs qui définissent au mieux cet OFNI. Réunissant à la fois le tragique au romantique, avec en toile de fond une stricte ligne fantastique, Le temps de mourir explore une voie peu commune du cinéma français.[...]

A (re)découvrir."

http://www.therockyhorrorcriticshow.com/2013/06/le-temps-de-mourir-andre-farwagi-1970.html