samedi 18 octobre 2014

Jessua-1982-Paradis pour tous


Paradis pour tous
1982 - 1hre 50
DivX 5,0 | 660x420 | Mp3 | 683,4 Mo



 photo aff_paradis_tous-02.jpg
Paradis pour tous
1982 - 1hre 50
---
---
Réalisateur: Alain Jessua  
Assistants réalisateur: Olivier Horlait et Philippe Malherbe  
Scénaristes: Alain Jessua et André Ruellan

 photo paradis_tous-01.jpg

Distribution:

Patrick Dewaere : Alain Durieux
 photo paradis_tous-02.jpg

Jacques Dutronc : le docteur Pierre Valois
 photo paradis_tous-03.jpg

Fanny Cottençon : Jeanne Durieux
 photo Fanny_Cottencon_paradis_tous-01.jpg
 photo Fanny_Cottencon_paradis_tous-02.jpg  photo Fanny_Cottencon_paradis_tous-03.jpg
 photo Fanny_Cottencon_paradis_tous-04.jpg

Stéphane Audran : Édith
 photo stephane_audran_paradis_tous-01.jpg
 photo stephane_audran_paradis_tous-02.jpg  photo stephane_audran_paradis_tous-03.jpg
 photo stephane_audran_paradis_tous-04.jpg

Philippe Léotard : Marc Lebel
 photo paradis_tous-04.jpg

Jeanne Goupil : Sophie
 photo JeanneGoupil.jpg

François Dyrek : le responsable du zoo
Anna Gaylor : une agent d'assurance
Jean-Paul Muel : le directeur furieux
Francis Lemaire : le directeur de l'usine
André Thorent : M. Borne
Caroline Berg : Nicole, une femme nue à la piscine
Patrice Kerbrat : Armand
Didier Bénureau : présence non créditée
Stéphane Bouy : Cordier
Thalie Frugès : Joëlle, l'assistante

 photo paradis_tous-06.jpg

Devant la piscine de sa luxueuse villa, Alain Durieux, assis dans son fauteuil roulant, met la dernière main à ses mémoires, tandis que, derrière lui, son épouse Jeanne est tendrement enlacée par le docteur Pierre Valois, leur ami. Et Alain se souvient... de sa vie médiocre d'autrefois, de son pénible travail d'assureur, de son envahissante belle-mère, Edith, et de la désagrégation progressive de son couple. Jusqu'au jour où, totalement désespéré, il avait décidé de se suicider. Sain et sauf, il avait alors rencontré Valois et lui avait servi de cobaye pour une expérience révolutionnaire: le "flashage". A compter de ce jour l'existence d'Alain avait été bouleversée. Tout lui réussissait.

 photo paradis_tous-05.jpg

Travailleur acharné, il avait même supplanté son ami et chef de service Marc, qui avait fini, lui, par se donner la mort. C'est alors qu'Alain avait rencontré d'autres "flashés" et qu'avec eux, il avait constitué une petite société de gens heureux. Au grand dam de Jeanne qui le prenait de plus en plus pour un monstre. Pensant qu'Edith était responsable de leur mésentente, Alain n'avait pas hésité à la faire mourir d'épuisement. Mais Jeanne n'avait pas changé. Aussi Alain avait-il confié ses tourments à Valois. Et celui-ci l'avait aidé à "flasher" Jeanne après l'avoir été lui-même, parce qu'il se sentait trop démoralisé. Seule ombre au tableau, Alain avait perdu l'usage de ses jambes à cause de Jeanne. Mais il s'en était parfaitement accomodé... Et son bonheur est, aujourd'hui encore, parfait.

 photo paradis_tous-07.jpg

DivX 5,0 | 660x420 | Mp3 | 683,4 Mo

 photo gr_paradis_tous-01.jpg
 photo gr_paradis_tous-11.jpg


Fanny Cottençon



Jeanne Goupil

3 commentaires:

Anonyme a dit...

ce doit être son dernier film (dewaere) mais aussi le plus étrange.
Il est d'ailleurs sorti après sa mort.
Merci de ce rappel.

Adam Eterno a dit...

Jessua a toujours eu le don de faire des films qui sortent du lot habituel du cinéma français. Ses histoires sont souvent très originales. Certains de ses films m'ont laissé un grand souvenir comme "Armaguedon" qui a offert à Jean Yanne un de ses plus beaux rôles et le présent "Paradis Pour Tous". La dernière occasion de voir Patrick Dewaere, cet immense acteur. A noter la présence au générique de Jeanne Goupil, la muse (et ex compagne) de Joël Séria. Merci.

Isaure Circé a dit...

Ohhh j'ai fait de la figuration pour ce film, j'étais au lycée d'Evry et on a été toute une bande à être sélectionnés, pour une scène d'insert, quand un groupe fait la queue et monte un escalier extérieur pour se faire soigner...
Après le job, on a fait (encore) la queue pour recevoir notre salaire, des billets qu'un mec extrayait de son portefeuille... Mon unique expérience devant la caméra :)), et dernier film du géant Patrick Dewaere il me semble...