lundi 22 décembre 2014

Cavalier-1968-La chamade



La chamade
1968 - 1hre 45
DivX 5,0 | 640x384 pixels | Mp3 | 700 Mo



La chamade
1968 - 1hre 45
---

Catherine Deneuve et Michel Piccoli
---
Réalisation : Alain Cavalier
Scénario : Françoise Sagan, d'après son roman
Adaptation et dialogues : Françoise Sagan, Alain Cavalier
Assistants réalisateurs : Florence Malraux, Jean-François Stévenin


Distribution:

Catherine Deneuve : Lucile




Michel Piccoli : Charles

Irène Tunc : Diane

Roger Van Hool : Antoine
Jacques Sereys : Johnny
Amidou : Étienne
Philippine Pascal : Claire
Louise Rioton : Pauline, la servante
Monique Lejeune : Marianne
Christiane Lasquin : Madeleine



Lucile est une jeune bourgeoise qui mène une existence de luxe et d'indolence en compagnie de son amant, Charles, lequel a sans doute une vingtaine d'années de plus qu'elle. Mais l'argent et l'élégance innée de Charles font que sa liaison avec Lucile a un air naturel et comme il faut qui fait l'admiration de tout le petit groupe d'amis où évolue le couple. Soirées sans fin dans les cabarets parisiens, théâtre, potins entre femmes, on ne sent pas les heures passer. Luclle est heureuse et en paix. Jusqu'au jour ou, à la sortie d'un théâtre, son regard croise celui d'un jeune homme assez pauvrement mis, dans un café.



Il est l'amant de Diane, une amie de Luclle, qui se paie le luxe d'avoir un amant pauvre. Antoine, c'est, son nom, travaille chez un éditeur. Aux murs de son studio, les livres s'entassent sur des rayonnages : Lucile, quand elle vient y retrouver Antoine, a l'impression de coucher dans les livres. Très vite, c'est le grand amour. Bien qu'il sente que Lucile se transforme, Charles ferme les yeux. Un jour, Antoine pose un ultimatum à Lucile : ou bien elle quitte définitivement Charles, ou bien lui, Antoine, ne la revoit jamais. Lucile souffre de devoir quitter Charles et sa belle demeure, mais le coeur commande.



Elle vient s'installer chez Antoine. Il faut maintenant qu'elle subvienne à ses besoins. Antoine lui a trouvé un travail d'archiviste dans un journal. Lucile ne tarde pas a trouver que travailler la fatigue, l'enlaidit. Elle vend un bijou et, pour faire plaisir à Antoine, continue à faire semblant d'aller au bureau. Evidemment, Antoine finit par découvrir le pot aux roses. Il entre dans une vive colère. Lucile s'aperçoit de plus en plus qu'il ne comprend rien aux femmes, et en particulier à elle-même. Elle se prend à regretter Charles qui l'aimait pour ce qu'elle était, et non pour la transformer. Et le moment arrive où elle comprend, comme une évidence, qu'elle doit retourner vers lui : là est son destin. Son bref roman avec Antoine et la pauvreté ont pris fin.








Aucun commentaire: