lundi 29 décembre 2014

Mingozzi-1987-Les Exploits d'un jeune Don Juan

Les Exploits d'un jeune Don Juan
L'Iniziazione
1987 - 1hre 35
VHSRiP | Generic MPEG-4 | 528x368 pixels | Mp3 | 690 Mo

Les Exploits d'un jeune Don Juan
L'Iniziazione
1987 - 1hre 35
---
Marion Peterson
---
Réalisateur : Gianfranco Mingozzi
Scénario : Jean-Claude Carrière, Peter Fleischmann d'après le roman de Guillaume Apollinaire
Dialogues : Jean-Claude Carrière
Assistants-réalisation : Bernard Artizzu, Laurent Boscq, Jean Léon

Photobucket

Distribution:

Marina Vlady : Mme Muller
Photobucket

Serena Grandi : Ursule
Photobucket

Virginie Ledoyen : Berthe
Photobucket

Alexandra Vandernoot : Elisa
Photobucket

Fabrice Josso : Roger
Photobucket

Claudine Auger : la mère
Photobucket

Bérangère Bonvoisin : tante Marguerite
Photobucket

Marion Peterson : Kate
Photobucket

Rosette : Hélène
Photobucket

Laurent Spielvogel : Monsieur Frank
François Perrot : le père
Rufus : le moine


En 1914, Roger, seize ans, arrive du collège pour passer les vacances dans la vaste demeure familiale et campagnarde ; « Le château ». Outre les grands espaces, il en retrouve aussi les habitants. Côté maîtres, ses parents : la mère empêtrée dans ses principes et le père qui, faute d'avoir fait carrière dans l'armée, dirige une usine de fournitures militaires que seule la guerre pourra sauver de la faillite ; ses soeurs : Elisa, jeune fille maniérée, fiancée à Roland un officier aviateur ambitieux, et Berthe qui, à dix ans, fait preuve d'une certaine perversité ; il y a aussi tante Marguerite et son timide soupirant, Frank ; sans oublier le moine familier de la maison. Côté domestiques, Kate la gouvernante anglaise, Ursule la femme de chambre et Hélène la cuisinière régnent au-dedans, tandis qu'au dehors travaillent Madame Muller, l'intendante au mari impuissant, et les ouvriers agricoles. Aiguillonnés par Berthe, les sens de Roger s'éveillent en présence des femmes et il devient le spectateur presque involontaire de tous les chasses-croisés amoureux de la maisonnée. Quand la guerre éclate, la plupart des hommes partent. Roger ose alors réaliser ses tentations et ses convoitises. Il séduit tour à tour les femmes qui l'entourent et les comble toutes. Les hommes reviennent en permission, glorieux ou estropiés, occasion idéale pour organiser des mariages afin de donner un « père » à tous les bébés qui vont naître des exploits de l'adolescent qui, mûri, rejoint Paris et ses études.






 Serena Grandi

1 commentaire:

Francis a dit...

Ohhhh cette pulpeuse Marina Vlady, je lui laverais ses petites culottes si elle me le demandait LOL ! Merci beaucoup Richard :-)