mercredi 14 janvier 2015

Clair-1931-Le million

Le million
1931 - 1hre 30
MKV | H.264 | 576x464 pixels | AC3 |1,13 Go


Le million
1931 - 1hre 30
---

Annabella et René Lefèvre
---
Réalisateur: René Clair
Assistant réalisateur: Georges Lacombe
Scénariste: René Clair
Auteurs de l'oeuvre originale: Georges Berr & Marcel Guillemaud
Dialoguiste: René Clair
Monteurs: René Clair & René Le Hénaff


Distribution:

Annabella : Béatrice

René Lefèvre : Michel Bouflette

Jean-Louis Allibert : Prosper

Paul Ollivier : Père La Tulipe
Constantin Siroesco : Ambrosio Sopranelli
Raymond Cordy : le chauffeur de taxi
Vanda Gréville : Vanda

Odette Talazac : la cantatrice
Pedro Elviro (Pitouto) : le régisseur
Jane Pierson : l'épicière
André Michaud : le boucher



Un artiste sans le sou, Michel (René Lefèvre), doit de l'argent à plusieurs créanciers. Il est fiancé à Béatrice, jeune fille pure (Annabella), mais quand il ne traîne pas avec son ami Prosper (Louis Allibert), il la néglige pour courir après une poule nommée Wanda (Wanda Gréville). Le jour où le père La Tulipe, un malfaiteur, fait irruption dans l'immeuble pour échapper à la police, Béatrice lui donne par dépit un vieux veston de Michel. Un peu plus tard, Michel et Prosper s'aperçoivent que le billet de loterie qu'ils ont achetés à gagné un million... mais il se trouve dans la poche de la veste que Béatrice a donné au père La Tulipe qui l'a laissé en gage au ténor Sopranelli, en partance pour l'Amérique.



C'est ainsi que se met en mouvement la folle poursuite du Million. Confusions, quiproquos, déguisements, brouilles, réconciliations et numéros musicaux se succèdent, jusqu'à ce que Michel et Béatrice se retrouvent enfin et que le billet de loterie retourne à son propriétaire. En cours de route, un voyou en queue-de-pie réclame une chanson d'amour, les sons d'un match de rugby accompagnent la course au veston, et les sommations opportunistes des créanciers et de voisins de Michel tablent sur ses richesses imaginaires.



MKV | H.264 | 576x464 pixels | AC3 |1,13 Go
http://www.multiup.org/fr/project/b91b4f6222565ad8b8ce33194f8b36b1
ou



René Clair

1 commentaire:

Citizen a dit...

Décidément, j'adore de plus en plus René Clair. Quel bonheur de vivre ! Quel esprit irrévérencieux ! Le film démarre même sur quelques allusions aux relations polyamoureuses, lorsque les deux copains se partagent ou se piquent leurs fiancées (sujet sur lequel Wikipedia consacre le petit article "polyamour" - dont je conseille la lecture à tout le monde - 75 ans plus tard !)
Je ne sais pas comment te remercier, Richard, pour tout ces trésors !