dimanche 21 août 2016

Davy-1971-Le seuil du vide

Le Seuil du vide
1971 - 1hre 23
Generic MPEG-4 | 640x384 pixels | Mp3 | 767 Mo




Le Seuil du vide
1971 - 1hre 23

Réalisation : Jean-François Davy
Scénario : Alain Gerber, André Ruellan et Jean-François Davy
Auteur de l'oeuvre originale: Kurt Steiner

Distribution:

Dominique Erlanger : Wanda Leibowitz
Odette Duc : Léonie
Catherine Rich : Mona
Michel Lemoine : Franck, l'amant de Wanda
Jean Servais : De Gournais, le directeur de la galerie
Pierre Vaneck : Dr. Liancourt
Roland Topor : Homme dans le métro
Georgette Anys : La mère de Wanda
Arlette Emmery : L'infirmière
Claude Melki : Le barman

Une étudiante, Wanda, se rend à Paris pour suivre des cours de peinture. Personne ne l'attend à la gare. Elle rencontre une vieille dame qui lui propose d'habiter chez elle. Wanda accepte. A son étonnement, une porte est condamnée dans sa chambre. Malgré l'interdiction de sa logeuse, Wanda ouvre cette porte mystérieuse et se trouve plongée dans l'obscurité. La pièce révèle à Wanda toutes sortes de visions, d'objets et de paysages, de phénomènes insolites. La jeune fille devient la proie de magiciens sorciers qui veulent lui dérober sa jeunesse, à moins qu'elle ne soit victime d'un délire paranoïaque.

---

Dominique Erlanger
---

 photo seuil_du_vide-1.jpg
 photo seuil_du_vide-2.jpg  photo seuil_du_vide-3.jpg
 photo seuil_du_vide-4.jpg
 photo seuil_du_vide-5.jpg  photo seuil_du_vide-6.jpg
 photo seuil_du_vide-7.jpg
 photo seuil_du_vide-8.jpg  photo seuil_du_vide-9.jpg
 photo seuil_du_vide-10.jpg

Dominique Erlanger

5 commentaires:

Anonyme a dit...

Un grand merci pour ce film que je ne connais pas du tout...

Rien que l'affiche donne envie, même si à cette époque, elle était souvent surfaite par rapport au contenu..

Salutations de Fulci

Anonyme a dit...

Merci, sympa! :))

Anonyme a dit...

Re-bonjour...

Je tenais à repasser question de laisser un avis, car quand c'est bon, il faut le dire...

Et bien, après la vison de ce film, je ne peut dire qu'une chose, je regrette de ne pas l'avoir visionné avant, un très bon film Français, méconnu, et pourtant il n'a rien a envier à un Polanski (Film dont il s'inspire, Rosemary's Baby pour le citer..)

Un vrai petit bijou Psychédélique, une oeuvre qui mérite d'être redécouverte, une actrice inconnue qui joue tout en sincérité, un peut enfantine, une ambiance particulière pour un film qui a failli ne jamais voir le jour, en effet,il a été tourné en 1971, mais la maison d production ne l'a diffusé la première fois qu'en 1974 et dans une seule salle de cinéma..

Mal leur en pris, mais on sait que à cette époque, la France n'aimait pas du tout le cinéma de genre Fantastique... (voir le mal aimé et mal compris et pourtant fabuleux Jean Rollin..)

Voilà, je donne pas plus d'info pour ne pas Spoiler, mais a voir absolument...

Salutations de Fulci

Anonyme a dit...

Un film intéressant à regarder malgré son manque de moyen évident.

ericbis2 a dit...

j'ai découvert ce film à sa sortie, dans une salle du Quartier Latin ouverte depuis peu, et consacrée au fantastique: Le Styx, salle décorée de squelettes et le dernier rang de fauteuils enchâssés dans des cercueils. Même la devanture était une sorte de moulage figurant une grotte. La salle diffusait des nouveautés, souvent seule à les diffuser (entrecoupés de festivals divers mais toujours dédiés au genre): j'y ai découvert notamment "la Planète des Tempêtes". Bref, ce "Seuil du Vide" n'avait pourtant rien d'attrayant (les photos et l'affiche- photomontage peu explicite - n'évoquaient pas vraiment le mystère.Mais quand on avait 9 ou 10 ans en 71, et si on aimait les films fantastiques, une interdiction aux moins de 13 ou 18 ans avait vite fait de vous calmer! Or donc, on a tenté ce Seuil du Vide... et je m'en souviens encore. C'est dire. J'ai eu l'occasion de le revoir sur Cine FX où il passait en boucle, à une époque, avec les Jean Rollin. Il n'avait presque pas vieilli (le "presque pas " tournant à son avantage, car bien ancré dans son époque). Le JF Davy d'"Exhibition" ou "Bananes Mécaniques" aurait été bien inspiré de poursuivre dans cette voie.En tous cas, une belle expérience.