vendredi 2 janvier 2015

Monicelli-1977-Un bourgeois tout petit petit


Un bourgeois tout petit petit
Un borghese piccolo piccolo
1977 - 1hre 57 - VoStFr (VobSub)
MKV | H.264 | 720x384 | AC3 | 2 Go




 photo aff_bourgeois_petit-2.jpg
Un borghese piccolo piccolo
Un bourgeois tout petit petit
1977 - 1hre 57 - VoStFr (VobSub)
---
---

 photo aff_bourgeois_petit-3.jpgUn borghese piccolo piccolo
Un bourgeois tout petit petit

Réalisateur : Mario Monicelli
Scénaristes : Sergio Amidei, Vincenzo Cerami

Distribution:

Alberto Sordi : Giovanni Vivaldi
Shelley Winters : Amalia Vivaldi
Vincenzo Crocitti : Mario Vivaldi
Romolo Valli : Dr. Spazioni
Renzo Carboni : Robber
Enrico Beruschi : Toti
Marcello Di Martire
Francesca D'Adda Salvaterra
Edoardo Florio
Ettore Garofolo : Jeune homme dans la rue

Fonctionnaire depuis trente ans, Giovanni Vivaldi fait en sorte que son fils Mario soit employé dans les bureaux de l'administration. Le jour où Mario va passer le concours d'entrée, il est abattu dans la rue par un criminel. Terrassé, Vivaldi ne vit plus que pour se venger. Appelé à identifier des suspects, il en reconnaît un, mais au lieu de le signaler à la police, il l'enlève, le séquestre et le torture jusqu'à ce qu'il meure.


 photo bourgeois_petit-1.jpg
 photo bourgeois_petit-2.jpg  photo bourgeois_petit-3.jpg
 photo bourgeois_petit-4.jpg  photo bourgeois_petit-5.jpg
 photo bourgeois_petit-6.jpg
 photo bourgeois_petit-7.jpg  photo bourgeois_petit-8.jpg
 photo bourgeois_petit-12.jpg

MKV | H.264 | 720x384 | AC3 | 2 Go

  photo bourgeois_petit-9.jpg
 photo bourgeois_petit-10.jpg

1 commentaire:

ericbis2 a dit...

une opportunité inespérée, car à part en Italie, aucun éditeur n'a risqué ce film en France (en VHS ?), très particulier dans la carrière de Monicelli. Depuis sa sortie en salles, le film est devenu invisible et son interdiction aux moins de 18 ans avait quelque peu restreint son audience. En effet, la peinture qu'il fait de la société italienne (en phase avec les polars de l'époque et le climat de violence qui régnait dans le pays) est glaçante, désabusée. Le film est extrêmement violent lui aussi, Monicelli a laissé la comédie et nous envoie en pleine face sa vision de l'humain, assez proche d'un "Dupont Lajoie" ... merci pour nous offrir ce film , sous-titré, qui mérite d'être découvert