vendredi 16 janvier 2015

Pasolini-1968-Teorema


Teorema
1968 - 1hre 34 - VoStFr incrustés
Generic MPEG-4 | 672 368 | Mp3 | 1,3 Go



 photo aff_theoreme-2.jpg
Teorema
1968 - 1hre 34 - VoStFr incrustés
---
---
Réalisateur et scénariste: Pier Paolo Pasolini

 photo theoreme-1.jpg

Distribution:

Silvana Mangano (Lucia, la mère)
 photo Silvana_Mangano_theoreme-1.jpg
 photo Silvana_Mangano_theoreme-2.jpg  photo Silvana_Mangano_theoreme-3.jpg
 photo Silvana_Mangano_theoreme-4.jpg  photo Silvana_Mangano_theoreme-5.jpg
 photo Silvana_Mangano_theoreme-6.jpg  photo Silvana_Mangano_theoreme-7.jpg
 photo Silvana_Mangano_theoreme-8.jpg

Anne Wiazemsky (Odetta, la fille)
 photo Anne_Wiazemsky_theoreme-1.jpg
 photo Anne_Wiazemsky_theoreme-3.jpg  photo Anne_Wiazemsky_theoreme-4.jpg
 photo Anne_Wiazemsky_theoreme-5.jpg

Laura Betti (Emilia)
 photo Laura_Betti_theoreme-2.jpg
 photo Laura_Betti_theoreme-1.jpg  photo Laura_Betti_theoreme-3.jpg

Terence Stamp (le visiteur)
 photo theoreme-2.jpg

Massimo Girotti (Paolo, le père)
Andrés José Cruz Soublette (Pietro, le fils)
Ninetto Davoli (le messager)
Carlo De Mejo (un amant de Lucia)
Alfonso Gatto (le médecin)
Luigi Barbini (le garçon à la station)
Adèle Cambria (la serveuse)
Susanna Pasolini (la vieille paysanne)

 photo theoreme-4.jpg

Milan. Une famille de la très haute bourgeoisie, vivant dans un magnifique appartement où des flots de lumière entrent par les vastes baies vitrées. Un jeune inconnu, le visiteur, va bouleverser chacun des membres de cette famille par sa beauté presque surnaturelle, d'une force autant mystique que sexuelle. Dès qu'elle le voit, la bonne court dans la cuisine et s'introduit le tuyau à gaz dans la bouche : tant de beauté ne se supporte pas ; seule la mort est une réponse convenable. Mais le visiteur la sauvera et s'unira à elle. Pareillement, le maître de maison, un riche industriel, puis sa femme, puis sa flile et son fils seront conquis par lui après avoir subi une irrésistible fascination.Un jour, le visiteur annonce son départ. Chacun des quatre membres de la famille, dans un long monologue, fait le bilan de la révélation qu'a été pour lui la rencontre avec l'inconnu. Seule, la bonne ne parle pas et le reconduit à sa voiture.

 photo theoreme-5.jpg

Après la disparition du visiteur, chaque personnage va éprouver alors une crise très violente au terme de laquelle il découvrira un nouveau « mur ». L'adolescent quitte la famille et va s'isoler dans un studio pour peindre des oeuvres abstraites qui seront peut-être idiotes et peut-être sublimes. La mère (et épouse) fait des virées en voiture pendant lesquelles elle « drague » de très jeunes gens et s'offre à eux dans un lit ou dans un fossé, avant de se réfugier dans une église. La fille, elle, entre dans une sorte de léthargie crispée qui la conduira dans une clinique psychiatrique. La bonne, revenue dans son village, est une « sainte » qui guérit les plaies des enfants par son seul regard, ne se nourrit que d'orties et vole au-dessus des toits. Le père, quant à lui, a définitivement « décroché ». Il a fait don de ses usines à ses ouvriers, s'est déshabillé complètement en plein milieu de la gare centrale de Milan et s'en va maintenant nu, hurlant, à travers le désert.

 photo gr_theoreme-5.jpg  photo gr_theoreme-6.jpg

Un avocat romain en demandera la saisie pour obscénité. Un procès se tint à Venise à la fin du mois de novembre 1968. Pasolini assura sa propre défense et déclara en substance : « Mon film, comme toutes les scènes qui le composent, est un film symbolique. ». Quant au tribunal romain, il réfuta les assertions de l'accusation et leva le séquestre du film. « Le bouleversement que m'a causé Théorème - déclara le président du tribunal - n'est nullement sexuel, il est essentiellement idéologique et mystique. Comme il s'agit essentiellement d'une œuvre d'art, elle ne peut pas être obscène. »

 photo theoreme-7.jpg

Generic MPEG-4 | 672 368 | Mp3 | 1,3 Go


 photo gr_nb_theoreme-10.jpg
 photo gr_nb_theoreme-3.jpg
 photo gr_nb_theoreme-5.jpg
 photo gr_nb_theoreme-6.jpg
 photo gr_nb_theoreme-7.jpg
 photo gr_nb_theoreme-9.jpg

 photo gr_nb_theoreme-11.jpg
 photo gr_nb_theoreme-12.jpg
 photo gr_nb_theoreme-12a.jpg
 photo gr_nb_theoreme-13.jpg
 photo gr_nb_theoreme-14.jpg
 photo gr_theoreme-1.jpg
 photo gr_theoreme-2.jpg
 photo gr_theoreme-4.jpg



Silvana Mangano

1 commentaire:

Anonyme a dit...

Encore un "Paso" !!
Tu nous gâte, mon cher Francomac.

Merci,
Fred.