mardi 6 janvier 2015

Pinoteau-1976-Le grand escogriffe




Le grand escogriffe
1976 - 1hre 40
DivX 5,0 | 640x384 pixels | Mp3 | 786 Mo





Le grand escogriffe
1976 - 1hre 40
---

---
Réalisateur: Claude Pinoteau
Scénaristes: Michel Audiard et Claude Pinoteau
Auteur de l'oeuvre originale: Rennie Airth
Dialoguiste: Michel Audiard

Photobucket

Distribution:

Yves Montand: Morland
Photobucket

Agostina Belli : Amandine




Claude Brasseur : Ari
Photobucket

Aldo Maccione : Tony
Photobucket

Adolfo Celi : Rifai
Photobucket

Valentina Cortese : la veuve
Photobucket

Guy Marchand : Marcel
Ely Galleani : Dorothé
e

Photobucket

Impossible de contrarier un ouragan: c'est bien ce que se dit Aristide qui, après une héroïque résistance due à de trop mauvais souvenirs communs, se trouve embarqué dans la dernière "combine" de ce cabotin, ce bonimenteur, ce grand escogriffe d'Emile Morland, pompeusement rebaptisé Marc-Antoine. D'organisateur de tournées théâtrales (minables), celui-ci est devenu auteur. Mais les rocambolesques scénarii qu'il invente, c'est dans la vie qu'il les met en scène. Ainsi, avec l'aide d'Aristide et d'Amandine, une comédienne qu'il a "découverte" personnellement, Emile se prépare-t-il à enlever le fils du richissime Rifai. Arrivé à Rome, le trio "loue" un bébé professionnel (propre, obéissant et silencieux) du nom d'Alberto puis, au grand chagrin d'Amandine qui s'était habituée à pouponner, l'échange dans un parc contre Selim, insupportable bambin criard.



Tandis qu'Aristide et Amandine continuent à jouer au couple parfait, Emile pose ses conditions au milliardaire: 600 000 dollars contre la restitution de Selim. Hélas, séduit par le calme Alberto, Rifai refuse le marché. Les choses deviennent alors vite confuses: Tony, qui avait "prêté" Alberto, le réclame, et Amandine aussi. Tandis qu'Emile tente une dérisoire manoeuvre d'intimidation, la jeune femme parvient à "récupérer" Alberto. Selim, lui, retrouve le foyer familial au moment où, désorienté, son père allait verser à Emile la rançon exigée. Tout est bien qui finit bien pour Amandine et Aristide qui, après avoir "acheté" Alberto à Tony, s'en vont, pauvres et "honnêtes"... Et ce grand escogriffe d'Emile, après un bref moment de découragement, dénichera vite sur place des touristes crédules qu'il pourra arnaquer tout à son aise...

Photobucket





Agostina Belli

1 commentaire:

Simon a dit...

Bonsoir

En dépannage :

Durée 1h36 video 874 Kbps en 576 x 352 Xvid MP3 699 Mo

http://www.multiup.org/download/3d7b95208d0c68bf5c543547cf357c64/LeGranEscYM.zip

Amitiés, Simon