mardi 3 février 2015

Fulci-1972-All'onorevole piacciono le donne


All'onorevole piacciono le donne
Obsédé malgré lui
1972 - 1hre 50 - VoStEngl (.srt)
Generic MPEG-4 | 720x416 | AC3 | 1,5 Go




 photo aff_obsede-2.jpg
Nonostante le apparenze... e purché la nazione non lo sappia... All'onorevole piacciono le donne
Obsédé malgré lui
1972 - 1hre 50 - VoStEngl (.srt)
---
---

 photo aff_obsede-7.jpgNonostante le apparenze... e purché la nazione non lo sappia... All'onorevole piacciono le donne

Réalisation : Lucio Fulci
Scénario : Lucio Fulci, Sandro Continenza et Ottavio Jemma

Distribution:

Lando Buzzanca: L’Honorable Giacinto Puppis
Lionel Stander: Cardinal Maravidi
Laura Antonelli: Sœur Delicata
Renzo Palmer: Père Lucion
Corrado Gaipa: Don Gesualdo
Agostina Belli: Sœur Brunhilde
Anita Strindberg: La femme de l’ambassadeur de France
Feodor Chaliapin Jr.: Sénateur Torsello
Francis Blanche: Père Schirer
José Quaglio: Pietro Fornari
Arturo Dominici: Son Excellence
Eva Czemerys: Madame del Sogno
Armando Bandini: Bartolino, secrétaire de Maravigli
Aldo Puglisi: Carmelino le chauffeur
Claudio Nicastro: Baddoni, capitaine de police

À la Chambre des députés les élections sont en cours pour la Présidence de la République italienne. Les principaux candidats sont M. Giacinto Puppis, président du Conseil, et le sénateur Torsello.
Puppis va accueillir la Présidente de la République d’Uria qui vient en voyage officiel. Pendant la cérémonie de bienvenue, il ne peut s’empêcher de toucher ses fesses. L'action a été filmée et le document finit dans les mains du père Lucion, un proche des politiques. Le Père Lucion convoque Puppis qui ne se souvient pas de l'incident et pense à un photomontage. Mais le film montre sans ambigüité que c'est bien lui qui a commis le geste.
... (Wikipedia)

 photo obsede-2.jpg  photo obsede-3.jpg
 photo obsede-4.jpg
 photo obsede-5.jpg  photo obsede-6.jpg
 photo obsede-7.jpg

Generic MPEG-4 | 720x416 | AC3 | 1,5 Go

 photo obsede-11.jpg  photo obsede-12.jpg
 photo obsede-10.jpg
 photo obsede-9.jpg


r

Aucun commentaire: