mercredi 11 février 2015

Moullet-1967-Les contrebandières

Les contrebandières
1967 - 1hre 20
Generic MPEG-4 | 560x400  | Mp3 | 794 Mo

Les contrebandières
1967 - 1hre 20
---

---

Réalisateur: Luc Moullet
Assistants réalisateur: Paul-Louis Martin, Patrick Huber et Gérard Tanguy
Scénariste et Dialoguiste: Luc Moullet

Photobucket

Distribution:

Françoise Vatel (Brigitte)
Photobucket

Monique Thiriet (Francesca)
Photobucket

Johnny Monteilhet (le douanier)
Luc Moullet (le pontifiant)
Paul A. Martin (le fonctionnaire)
Albert Juross (le braconnier)
Bernard Cazassus (le forain)

Photobucket

Brigitte fait de la contrebande à la frontière franco-mexicaine. Elle est repérée par un faux douanier qui l'arrête, la fouille et lui enlève tous les objets et toutes les denrées qu'elle porte sur elle. Le garçon est très jeune, les lieux sont déserts, la fouille trop intime pour que ça ne se termine pas de façon prévisible. Brigitte continuera de « travailler » pour son nouvel ami qui lui apprendra tous les secrets du métier comme il les apprend à Francesca, une contrebandière déjà initiée.

Photobucket



La contrebande, ce n'est pas seulement une activité, c'est un état libéré de tout conformisme social et même de tout confort ménager ; une vie marginale, mais libre. La difficulté professionnelle provient du fait que le jeune contrebandier et ses deux compagnes doivent déjouer la surveillance et les poursuites, d'une part des douaniers et, d'autre part, du syndicat des contrebandiers auquel le garçon refuse de payer sa cotisation. Une autre difficulté, sentimentale celle-là, c'est que les deux filles doivent s'accommoder du ménage à trois. Mais puisqu'il n'est pas possible, dans la circonstance, de faire autrement, la solution consiste à ne pas se poser de questions.

Photobucket

Tout le drame est là : « comment résoudre la question de ne plus avoir de questions ?». Brigitte décide d'être jalouse. On assiste à la poursuite des deux hors-la-lol par la Police et le syndicat des contrebandiers et à la poursuite de ses deux associées par leur jeune chef qui ne les rejoint jamais. La contrebande est périlleuse et fatigante. Après avoir erré dans les grottes, les montagnes, les glaciers, les déserts et les côtes maritimes, le trio arrive au Havre et décide de se caser. Impossible, car il faudrait abandonner, non seulement la contrebande mais l'esprit de contrebande ; or, un patron, un horaire, c'est aussi la douane ! Tout le monde se retrouve dans le décor du début.

Photobucket


Aucun commentaire: