mercredi 31 août 2016

de Oliveira-1942-Aniki Bóbó


Aniki Bóbó
1942 - 1hre 08 - VoStFr incrustés
AVI | H.264 | 768x576 | Mp3 | 1,1 Go



 photo aff_aniki_bobo-2.jpg

Aniki Bóbó
1942 - 1hre 08 - VoStFr incrustés
---

Court extrait
---

 photo aff_aniki_bobo-3.jpg

Réalisateur: Manoel de Oliveira
Assistanta réalisateur: Manuel Guimarães et José Manuel Perdigão Queiroga
Scénariste: Manoel de Oliveira
Auteur de l'adaptation française: João Rodrigues de Freitas
D'après le poème "Os Meninos milionarios"
Dialoguistes: Manoel de Oliveira, Antonio Lopes Ribeiro, Nascimento Fernandes et Manuel Matos

Distribution:

Nascimento Fernandes (le commerçant)
Fernanda Matos (Teresinha)
Horácio Silva (Carlitos)
António Santos (Eduardito)
António Palma
António Morais Soares
Feliciano David
Manuel de Sousa
Antonio Melo Pereira
Rafael Mota
Américo Botelho
Armando Pedro
Vital dos Santos
Manuel de Azevedo


 photo aniki_bobo-1.jpg
 photo aniki_bobo-2.jpg  photo aniki_bobo-3.jpg
 photo aniki_bobo-4.jpg

Porto. Ses vieilles ruelles qu'agitent les cris et les courses d'une bande d'enfants. Il y a Eduardo, le caïd qui impose le respect grâce à ses prouesses nautiques, Carlitos un garçonnet blond et doux, Petiot ainsi surnommé à cause de sa taille et que Carlitos a pris sous sa protection, et beaucoup d'autres encore que les jeux intéressent plus que l'école. Il y a aussi Térésinha, une jolie demoiselle dont Carlitos dispute les faveurs à Eduardo. Un jour, pour la séduire, Carlitos vole une poupée qu'elle a admirée dans la vitrine de la « boutique des tentations ». Et, en pleine nuit, il va la lui offrir. Les lois de la comptine : « Aniki-bébé Aniki-bobo » veulent que, le lendemain, il soit rangé dans le camp des voleurs. Carlitos n'a pas la conscience tranquille.

 photo aniki_bobo-10.jpg

Peu après, séchant la classe de l'après-midi, la bande monte sur les hauteurs lancer un cerf-volant. Pour Térésinha, une nouvelle fois, Eduardo et Carlitos se battent. Sur la voie ferrée en contrebas un train à vapeur passe. Tous se précipitent pour le voir. Eduardo, sautant à pieds joints dans son enthousiasme, trébuche et tombe. Juste à cet instant, Carlitos arrivait sur lui en courant. On l'accuse, on lui tourne le dos. Alors qu'Eduardo est sur son lit d'hôpital, le propriétaire de la boutique, qui a assisté à la scène, rétablit la vérité. Puis, généreusement, il laisse à Carlitos la poupée que celui-ci a voulu lui rendre. Tenant entre eux la poupée par la main, Térésinha et Carlitos gravissent, tout heureux, les marches de leur ruelle.

 photo aniki_bobo-5.jpg
 photo aniki_bobo-7.jpg  photo aniki_bobo-8.jpg
 photo aniki_bobo-9.jpg

AVI | H.264 | 768x576 | Mp3 | 1,1 Go

  photo aniki_bobo-6.png

1 commentaire:

Monde en Question a dit...

Un GRAND merci pour les films de Manoel de Oliveira.
Je cherche les titres suivants :
- Non, ou a Vã Gloria de Mandar - Non ou la vaine gloire de commander
- O Princípio da Incerteza - Le principe de l'incertitude
- Vale Abraão - Val Abraham
- Vou para Casa - Je rentre à la maison