dimanche 19 avril 2015

Rivette-1991-Divertimento/La belle noiseuse


Divertimento (Version 2hres) 
La Belle Noiseuse (Version 3hres 58)
1991
2hres: DivX 5,0 | 720x544 | Mp3 |  1,4 Go
3hres 58: Generic MPEG-4 | 512x368 | Mp3 | 2 Go






Divertimento
La Belle Noiseuse (Version 2hres)
1991 - 2hres
---

---
▪ Réalisation : Jacques Rivette
▪ Scénario : Pascal Bonitzer, Christine Laurent, Jacques Rivette inspiré d'Honoré de Balzac : Le Chef d'œuvre inconnu publiée en 1831
▪ Musique : Igor Stravinski


Distribution:

Michel Piccoli - Edouard Frenhofer

Jane Birkin - Liz

Emmanuelle Béart - Marianne



▪ Marianne Denicourt - Julienne
▪ David Bursztein - Nicolas
▪ Gilles Arbona - Porbus
▪ Marie Belluc - Magali
▪ Marie-Claude Roger - Françoise
▪ Leïla Remili - La servante
▪ Daphne Goodfellow - Deux touristes
▪ Susan Robertson - Deux touristes
▪ Bernard Dufour - La main du peintre


Récompenses:
▪ La Belle Noiseuse a remporté le grand prix du jury du festival de Cannes 1991.



Ami de toujours du célèbre peintre Edouard Frenhofer, Balthazar Porbus, un marchand de tableaux, lui rend visite dans sa propriété du midi de la France, sorte de château médiéval aux longs couloirs et aux recoins innombrables. Porbus est accompagné d'un jeune peintre, Nicolas, fervent admirateur de son aîné, et de la compagne de celui-ci, Marianne. Depuis dix ans, Frenhofer ne peint plus. Il a posé ses pinceaux à côté d'une toile inachevée dont Liz, sa femme, était comme à l'accoutumée le parfait modèle. Poussé par Porbus, Frenhofer reprend son travail. La belle Marianne posera nue, après avoir surmonté ses premières réticences. Liz, inquiète, attend le résultat de l'épreuve. Nicolas découvre une forme particulière de jalousie. Marianne, cependant, se rend à son premier rendez-vous. Le premier contact est difficile. Marianne est réticente, quoique secrètement attirée, tandis que le peintre, bourru, inquiet, ne fait rien pour la rassurer...








1 commentaire:

AlphonseTB a dit...

Il existe une version longue de 3H40/3H50.
Ce que tu proposes est la version TV grand public.
Mais elle est déjà plutôt réussie et amplement suffisante.
La version longue n'est pas une version délayée et commerciale. Ce n'est pas un travers du réalisateur, fort heureusement.
C'est une réelle alternative à consulter _après une coupure_ tant le propos est riche et suggestif.