samedi 13 juin 2015

Berthomieu-1956-5 millions comptant

Cinq millions comptant
1956 - 1hre 29
DivX 5,0 | 718x512 pixels | Mp3 | 745 Mo

 photo aff_5millions-2.jpg Cinq millions comptant
1956 - 1hre 29

 photo 5_millions_013.jpg

Réalisation : André Berthomieu
Scénario : D'après l'opérette de Francis Lopez et Raymond Vincy "Monsieur Bourgogne"
Adaptation et Dialogue : André Berthomieu
Assistants réalisateur : Georges Casati, Jean-Pierre Desagnat

 photo 5_millions_009.jpg

Distribution:

Jane Sourza : Virginie Gerbois, directrice de l'institution de jeunes filles
 photo 5_millions_001.jpg

Ded Rysel : Achille Gerbois, son mari : alias Monsieur Bourgogne
 photo 5_millions_002.jpg

Geneviève Kervine : Arlette Gerbois, la fille, amoureuse d'André
---

Geneviève Kervine
---
 photo 5_millions_003.jpg

Jean Bretonnière : André Dargent, le chanteur de charme  photo 5_millions_004.jpg

Darry Cowl : Philémon de Montfilet, le neveu des "Gerbois"
---

Darry Cowl
---

Nadine Tallier : Mlle Céleste, une institutrice de l'institution  photo 5_millions_005.jpg

Pierre Stephen : Le représentant des parfums "Volubilis"  photo 5_millions_006.jpg

Pierre-Louis : Il tient son propre rôle en présentateur de l'émission
Sylvia Sinclair (Lopez) : Loulou, la speakrine de l'émission  photo 5_millions_008.jpg

Max Desrau : Mr Vermifue, l'employé de l'institut
Charles Bouillaud : Anatole, le concierge de "Télé-Mondial"
Gaston Orbal : Gontran, le directuer de "Télé-Mondial"
Nicolas Amato : Le coiffeur

 photo 5_millions_012.jpg

Entourée de son mari Achille de sa fille Arlette, de la surveillante Céleste et des jeunes filles de son Institution, Virginie Gerbois, directrice, accueille dans l'allégresse son neveu Philémon de Monfilet, major de « Polyart et technique ». Le jeune lauréat est quelque peu maladroit et original. Virginie voudrait marier Arlette et Philémon. Ne se séparant pas d'une précieuse valise, ce dernier rejoint sa cousine dans le fond du jardin, décidé à lui avouer qu'il est « fils-père », et à lui montrer le précieux bébé caché dans la valise. Arlette avoue à son tour aimer en secret André Dargent, brillant chanteur à la radio. Pour éviter de terribles explications, les jeunes gens décident de feindre de s'aimer et obtiennent de partir à Paris où Philémon tentera sa chance au cours de l'émission Volubilis. S'il répond aux cinq questions posées par Monsieur Bourgogne, il gagnera 5 millions de trancs, et l'avenir du petit Toto sera assuré.

 photo 5_millions_011.jpg

Achille Gerbois, passionné d'émissions radiophoniqùes, s'absente chaque semaine pour retrouver à Paris des anciens camarades au Cercle Militaire. Restée seule à Chatenay-sous-Cloche, Virginie Gerbois est prise d'inquiétude au sujet de ses jeunes fiancés et après de multiples péripéties vient les rejoindre à Paris à l'émission Volubilis. Or, M. Bourgogne est précisément ce terne Achille Gerbols que son épouse despotique semble considérer comme un faible. Après d'invraisemblables quiproquos et difficultés, Philémon qui a été instruit malgré lui des questions et réponses du concours, gagne les 5 millions, à la joie de sa tante, de sa cousine Ariette et de la précieuse Céleste venue l'admirer tout en soignant Toto, toujours dans la valise. Finalement tout rentrera dans l'ordre : André Dargent, bien connu de Monsieur Bourgogne, obtiendra la main de sa fille, Philémon épousera Céleste, tendre nourrice du jeune Toto et Virginie Gerbois retrouvera un mari brillant et ignoré.

 photo 5_millions_010.jpg
Sylvia Sinclair (Lopez)


Nadine Tallier 
 

2 commentaires:

Anonyme a dit...

voilà du rétro naif comme on aurait du mal à concevoir qu'on en fasse de nos jours : des acteurs populaires , foncièrement "honnètes" , un certain esprit d'une époque bien révolue , meme si je ne l'ai pas connue , ce que je regrette un peu plus chaque jour face aux "merdes" qu'on nous impose et qui ne passeront pas l'épreuve du temps ! Darry Cowl possèdera toujours un coté Pierrot Lunaire que n'aura jamais un Dubosc , par exemple , et c'est en celà que ces "nanars" à 2 balles des années 50 sont indispensables à notre connaissance : une fois de plus MERCI RIC , je ne prends pas aujourd'hui , mais je n'oubliera pas ce film , un soir de blues , cà doit aider !

Cordialement !
USERNAME87

grumo a dit...

J'ai adoré. C'est nigaud et naïf et les acteurs sont délicieux, c'est un super moment. personne ne se prend au sérieux... et c'est très bien comme ça. merci pour ce voyage retro rigolo.