lundi 15 juin 2015

Berthomieu-1958-En légitime défense


En légitime défense
1958 - 1hre 30
Generic MPEG-4 | 504x380 | Mp3 | 1,1 Go



 photo aff_legitime_defense-2.jpg
En légitime défense
1958 - 1hre 30
---

Maria Mauban
---
Réalisateur: André Berthomieu
Assistant réalisateur: Pierre Granier-Deferre
Scénariste: André Berthomieu
Adaptateurs: André Berthomieu et Frédéric Dard
Dialoguiste: Frédéric Dard

 photo legitime_defense-1.jpg

Distribution:

Bernard Blier (l'inspecteur Gustave Martinet)
 photo legitime_defense-4.jpg
 photo legitime_defense-3.jpg  photo legitime_defense-2.jpg

Maria Mauban (Dora)
 photo Maria_Mauban_legitime_defense-1.jpg
 photo Maria_Mauban_legitime_defense-2.jpg  photo Maria_Mauban_legitime_defense-3.jpg
 photo Maria_Mauban_legitime_defense-4.jpg

Pierre Mondy (P'tit Bob)
 photo legitime_defense-6.jpg

Philippe Nicaud (Pierrot)
 photo legitime_defense-7.jpg

Robert Dalban (Albert, le "Caïd")
 photo legitime_defense-5.jpg

Gisèle Robert (Marcelle)
 photo legitime_defense-9.jpg

Jean Lefebvre (Georges, le barman)
 photo legitime_defense-8.jpg

Rosy Varte (Rita)
Monique Tanguy (Ginette)
Daniel Cauchy (Dédé)
Jacqueline Cartier (Madame Martinet)
Tania Florey (une danseuse)
Georges Hubert (le commissaire de police)
Paul Bonifas (le Président)
Léonce Corne (Boudin)
François Darbon (l'avocat général)
Émile Genevois (le marchand de journaux)
Rivers Cadet (le greffier)
Mona Dol (la mère de Dora)
Jean Lara (l'avocat de Pierrot)

 photo legitime_defense-11.jpg  photo legitime_defense-13.jpg

Pierre Lambert a eu pour chef de char pendant la guerre l'inspecteur Martinet à qui il a sauvé la vie, et une solide amitié lie les deux hommes. Pierre a acheté « A l'Ami Pierrot », un bar à Montmartre ; et, pour éviter de voir son établissement saccagé, paie un tribut à Bébert-le-Caïd, patron d'un gang de « racketteers ». Les exigences de Bébert allant en croissant, Martinet et Dora, la maîtresse de Pierre, danseuse à la « Nouvelle Eve », s'inquiètent sans connaître la raison de la nervosité du jeune homme. Ayant refusé d'augmenter la somme versée à l'homme de main de Bébert, Petit Bob, un soir les deux hommes et un acolyte viennent faire un esclandre à « L'Ami Pierrot ». Après s'être dominé, Pierre finit par abattre Bébert qui le menaçait. 

 photo legitime_defense-12.jpg  photo legitime_defense-10.jpg

Sur les instances de Dora, il s'enfuit autant pour échapper aux représailles du milieu qu'à l'enquête de police. Martinet, convaincu de la droiture de Pierre, cherche à le faire revenir se livrer à la justice. Il y réussit lorsque son ami n'aura échappé que de justesse à Petit Bob, et il le met en sûreté en prison.Aux assises, le ministère public semble devoir emporter la condamnation lorsque Petit Bob vient affirmer à la barre que Pierre était en état de légitime défense. Sensation, l'accusé est acquitté. Mais Petit Bob lui apprend vite que l'affaire doit se régler entre eux, conformément à la loi du milieu et qu'il sera « corrigé ». Martinet veille sur Pierre et cherche à le faire fuir à l'étranger, mais Petit Bob arrive à attirer ce dernier dans un guet-apens où il laisserait sa vie si l'inspecteur et la police n'arrivaient à temps. C'est Petit Bob et les gangsters qui seront abattus ou arrêtés.

 photo legitime_defense-14.jpg

Generic MPEG-4 | 504x380 | Mp3 | 1,1 Go

 photo xtra_legitime_defense-1.jpg  photo xtra_legitime_defense-2.jpg
 photo xtra_legitime_defense-4.jpg  photo xtra_legitime_defense-5.jpg


Maria Mauban
 photo maria_mauban-07.jpg

2 commentaires:

Ludo a dit...

Frederic Dard, Bernard Blier, j'y vais les yeux fermés.
Et j'en profite pour te remercier pour tout ce que tu proposes.

Jo a dit...

Excellent film policier ! J'ai bu du p'tit lait avec les dialogues de Dard. Le monde de la nuit est bien rendu et bien filmé. Et les acteurs très bons. Mention spéciale pour Blier et Dalban qui causent argot comme personne !
Merci beaucoup pour ce film que je ne connaissais pas.