jeudi 18 juin 2015

Boyer-1959-Le confident de ces dames

Le confident de ces dames
1959 - 1hre 30
Generic MPEG-4 | 720x512 | Mp3 | 690 Mo

Le confident de ces dames
1959 - 1hre 30
---

---
Réalisation : Jean Boyer
Scénario : Serge Veber, Jean Manse, Jean Boyer, Nino Stresa, Giovanni d'Eramo
Adaptation : Serge Veber, Jean Manse, Jean Boyer
Dialogues : Serge Veber, Jean Boyer
Assistants réalisateurs : Alain Roux, Giovanni d'Eramo

Photobucket

Distribution:

Fernandel : Giuliano Goberti, le vétérinaire de Figarolo
Photobucket

Ugo Tognazzi : Le vicomte Cesare de Corte Bianca, le neveu
Photobucket

Sylva Koscina : Maria Bonifaci, la doctoresse
Photobucket

Denise Grey : La comtesse de Corte Bianca
Photobucket

Caprice Chantal : Barbara Wilson
Photobucket

Memmo Carotenuto : Antoine, l'hôtelier
Brice Valori : Lucienne
Carlo Campanini : le professeur
Lauretta Masiero : Sonia, une cliente
Aroldo Tieri : le journaliste
Pina Gallini : Clémentine, la servante de Giuliano
Didi Sullivan : Carol Crayne, la vedette
Lauro Gazzolo : Le président de "l'ordre"


Photobucket

Le vétérinaire du petit village de Figuerol soigne bêtes et gens avec autant de dévouement, et sa clientèle s'étend de plus en plus, jusqu'à l'arrivée de la nouvelle doctoresse. Tandis que la doctoresse attend en vain les clients, ceux-ci continuent d'affluer chez le vétérinaire. La vieille châtelaine est guérie spectaculairement de sa langueur par un traitement de choc : camembert, vin rouge et saucisson. Une star internationale a les nerfs calmés par un coup de poing bien appliqué, et il n'en faut pas plus pour que notre vétérinaire soit la proie des journalistes, puis de la radio, et devienne une célébrité locale, puis nationale. Figuerol prospère. Toutes sortes de clientes plus ou moins déséquilibrées par leur solitude viennent se confier au vétérinaire qui finit par avoir des démêlés avec le Conseil de l'Ordre des médecins.


A ses ennuis professionnels, le vétérinaire joint maintenant des peines de coeur : il est tombé amoureux de la doctoresse qui est elle-même courtisée par un vaurien, gendre de la vieille châtelaine. Avec la complicité de la châtelaine à qui il prouve que son gendre souhaite la voir disparaître pour hériter sa fortune, il éloigne ce nval. Il finira par offrir sa collaboration et son coeur à la doctoresse, au moment où elle s'apprête à quitter Figuerol. La jeune fille acceptera volontiers l'un et l'autre car elle n'était pas, elle non plus, insensible à certaines qualités du vétérinaire.

Photobucket





1 commentaire:

Simon a dit...

Bonjour

Autre version :
http://1nzcl4.1fichier.com 1.02 Go

Amitiés, Simon