lundi 1 juin 2015

Herman-1968-Adieu L'ami

Adieu L'ami
1968 - 1hre 55
Generic MPEG-4 | 576x336 pixels | Mp3 | 691 Mo

Photobucket

ItaliqueAdieu L'ami
1968 - 1hre 55
---

---
Réalisateur: Jean Herman
Scénariste et Dialoguiste: Sébastien Japrisot

Photobucket

Distribution:

Alain Delon (Barran)
Photobucket

Charles Bronson (Propp)
Photobucket

Olga Georges-Picot (Isabelle)
Photobucket

Brigitte Fossey (Dominique dite Waterloo)



Bernard Fresson (Meloutis)
Photobucket

Marianna Falk (Catherine)
Photobucket

Ellen Bahl (Martha)
Jean-Claude Balard (un inspecteur)
Michel Barcet (inspecteur Muratti)
Antoine Baud (2ème homme avec l'Américain)
John Berry (voix de Propp)
Stéphane Bouy (homme de Neuilly)
Béatrice Costantini (la jeune auscultée)
Guy Delorme (le barbu avec l'Américain)
André Dumas (chef du personnel)
Steve Eckardt (le gros homme)
Raoul Guylad (inspecteur Gorik)
Lisette Lebon (Gilberte)

Photobucket

En débarquant à Marseille après la guerre d'Algérie, un médecin militaire, Dino Barran, fait la connaissance d'un légionnaire également démobilisé, Franz Propp, qui s'accroche à ses basques et dont 11 n'arrive pas à se débarrasser. Une Jeune. femme, Isabelle, s'enquiert auprès de Barran d'un autre médecin, Mozart, qui devait rentrer par le même bateau, Barran finit par apprendre que Mozart devait aider Isabelle à remettre dans le coffre de la société où elle travaille à Paris des titres qu'elle avait détournés pendant l'année. Barran, dont on saura plus tard qu'il était un ami de Mozart, son meilleur ami même, et qu'il avait tué par accident, accepte de prendre sa place. Il aidera la jeune femme comme l'aurait fait Mozart. Pour replacer les titres, Ban-an doit se laisser enfermer dans les sous-sols de la société lors du long week-end de Noël. Comme la photo de la combinaison du coffre n'est pas entièrement nette et qu'on ne distingue que quelques chiffres, Ban-an aura plusieurs milliers de combinaisons à essayer durant ce week-end
---

---
Or, une aide Inattendue arrive à Barran, juste avant qu'il ne se laisse enfermer, en la personne de Propp qui, ayant suivi les faits et gestes de Barran, s'Imagine qu'il va commettre un hold-up. Les deux hommes vont dono avoir à vivre plusieurs nuits et plusieurs Jours ensemble, passant leur temps ft. essayer les comoinalsons, Barran pour regarnir le coffre, Propp pour le vider dea 200 millions qu'il doit contenir.Quand enfin le coffre s'ouvre, 11 est vide. Les deux hommes comprennent qu'on est passé avant eux, qu'on les a Joués. Une ronde de gardiens les oblige soudain à s'enfermer dans une minuscule chambre forte sans air ni lumière. Ils ne pourront en sortir qu'en provoquant une fissure dans un conduit d'aération, ce qui leur permet de se hisser dans une salle voisine. La, Ils découvrent le cadavre d'un des gardiens, assassiné.Ils réusissent à sortir, mais sont poursuivis par la police. Ils se Jurent de ne jamais avouer qu'ils étalent ensemble dans le sous-sol. Propp est arrêté. Barran, réfugié chez son assistante, Waterloo, ne tarde pas à découvrir que c'est elle qui a tout organisé avec Isabelle.

Photobucket





Olga Georges-Picot

















2 commentaires:

devant a dit...

Une petite pensée au passage. Après une séance de CAPITAINE FRACASSE probablement pris chez toi (Chez qui d'autres) et du bon moment passé, je décide de profiter de tes derniers films - pas tous - dont le ADIEU L'AMI. Genre de film que j'ai un peu oublié. Juste voir si ces retrouvailles feront le même plaisir que de revoir la tête à Marais, De Funes, Noiret plutôt jeunot (désolé, je parlais du Capitaine Fracasse, je pense même me plonger dans le Gautier, pour te dire)

Anonyme a dit...

Excellent polar d'Herman, réalisateur de Jeff 1969, merci. SamBot84