mercredi 22 juillet 2015

Renoir-1924-La fille de l'eau [OK]


La fille de l'eau
1925 - 1hre 11
AVI | H.264 | 725x544 | AC3 | 1,1 Go



 photo fille_eau_aff_2.jpg
La fille de l'eau
1925 - 1hre 11
---

---
Réalisation : Jean Renoir
Scénario : Pierre Lestringuez
Adaptation : Jean Renoir
Décors : Jean Renoir
Images : Jean Bachelet, Alphonse Gibory
Assistant réalisateur : Pierre Champagne
Production : Les Films Jean Renoir


Distribution:

Catherine Hessling : Gudule


Pierre Philippe (Lestringuez) : Jeff, son oncle

Harold Lewingston (Van Doren) : Georges Raynal

Marc Rosaërt : Le père de Gudule
Pierre Champagne : Justin Crépoix
Maurice Touzé : La Fouine, le jeune braconnier
Georges Térof : Mr Raynal
Madame Fockenberghe : Mme Raynal
Henriette Moret : La Roussette, mère de la Fouine
Charlotte Clasis : Mme Maubien, la meunière
Pierre Renoir : Un paysan
André Derain : Le patron du café Le bon coin




ne péniche au fil de l'eau… Trois occupants : Gudule, une jeune fille chargée des besognes domestiques, son père et son oncle, Jef. Ayant fait une mauvaise chute dans la rivière, le père se noie : sa fille se retrouve aux prises avec l'oncle, une brute qui la martyrise et tente même de la violer. Elle s'enfuit avec son chien dans les bois avoisinants. La Fouine, un bohémien, qui vit avec sa mère La Roussette dans une roulotte, la recueille. Devenue maraudeuse, Gudule se trouve mêlée à une querelle de paysans, qui a pour conséquence l'incendie d'une ferme. Ses protecteurs l'ayant abandonnée à son sort, elle doit fuir à nouveau. À bout de forces, elle s'évanouit au pied d'un arbre. Son sommeil est troublé par un cauchemar, où l'oncle Jef réapparaît, plus menaçant que jamais. Sur ces entrefaites, Georges Raynal, le fils d'un propriétaire terrien de Pont-en-Brie, la prend en amitié. Il l'héberge, la soigne et la défend vaillamment contre les entreprises de l'oncle brutal, revenu effectivement sur les lieux et qui tente de la compromettre en lui soutirant de l'argent. Sa bonne foi sera heureusement reconnue, l'oncle maîtrisé et jeté à l'eau, permettant au jeune couple de couler des jours heureux.


Premier long-métrage de de Jean Renoir, La Fille de l'eau, est un mélange improbable de mélodrame, de néoréalisme, de farce et de surréalisme Le film oscille d'une extrémité à l'autre, du drame à la comédie lumineuse, du naturalisme à une photographie très stylisée, du charme romantique à l'humanité la plus crue.



La jeune épouse de Renoir, Catherine Hessling joue l'orpheline Virginie. Elle était le dernier modèle du père de Jean Renoir et il la met en scène dans une campagne idyllique qui aurait pu être un sujet pour son père. Le scenario a été écrit par l'ami intime de Renoir, Pierre Lestringuez (qui apparaît également dans le film dans le rôle de Jef), inspiré par des feuilletons americans, le mélodrame français et les contes de fées traditionnels. Le récit simple et un peu absurde est magnifié par le traitement de Renoir.



AVI | H.264 | 725x544 | AC3 | 1,1 Go

1 commentaire:

Freb a dit...

Merci... mille fois !