mardi 1 septembre 2015

Pialat-1972-Nous ne vieillirons pas ensemble

Nous ne vieillirons pas ensemble
1972 - 1hre 42
Generic MPEG-4 | 672x400 pixels | AC3 | 1,4 Go

 photo aff1.jpg 
Nous ne vieillirons pas ensemble
1972 - 1hre 42
---

---
Réalisation : Maurice Pialat
Scénario : Maurice Pialat (d’après son propre livre)

 photo nous-ne-vieillirons-pas-ii02-g.jpg

Distribution:

Marlène Jobert : Catherine
 photo vieillirons_pas_ensemble-54.jpg

Jean Yanne : Jean
 photo nous-ne-vieillir-ii-1972-07-g.jpg

Macha Méril : Françoise
---

---
 photo vieillirons_pas_ensemble-50.jpg

Christine Fabrega : La mère de Catherine
 photo vieillirons_pas_ensemble-51.jpg

Jacques Galland : Le père de Catherine
Muse Dalbray : La grand-mère de Catherine
Patricia Piérangeli : Annie
Maurice Risch : Michel
Harry Max : Le père de Jean

 photo vieillirons_pas_ensemble-52.jpg

Jean vit avec sa femme Françoise, mais depuis plusieurs années, il réside le plus souvent chez sa maîtresse Catherine (Colette, dans le livre). Pour des raisons professionnelles (tournage d’un film, il est réalisateur) Jean propose à Catherine de l’accompagner en Camargue, afin qu’elle assure la prise de son. La conduite de Jean est odieuse et après une scène inqualifiable, ils se réconcilient cependant, avant de rentrer sur Paris. Ainsi commence un cycle invivable de disputes suivies de réconciliations. Elle s’enfuit en Provence, chez sa grand-mère, mais ne pouvant vivre sans elle, il la rejoint. Alors qu’il s’attache de plus en plus, elle prend un chemin opposé qui lui fait refuser tout ce qu’elle acceptait jusqu’à maintenant. La rupture intervient peu après qu’il lui propose de se marier. Catherine a décidé d’épouser un autre homme. Une dernière entrevue lui donne quelques explications.
 photo vieillirons_pas_ensemble-49.jpg

  • Jean Yanne a été récompensé au Festival de Cannes de 1972 en obtenant le prix d'interprétation masculine (prix qu'il n'est pas venu chercher).

 photo vieillirons_pas_ensemble-53.jpg







Marlène Jobert



Macha Méril



2 commentaires:

gerhes1990 a dit...

que de souvenirs et surtout quelle interprétation de Jean Yann

Anonyme a dit...

Un must.